Les syndicats de pilote SNPL, le SPAF et ALTER appellent, pour la seconde fois ce mois-ci, l’ensemble du personnel navigant technique d’Air France à cesser le travail du 24 au 27 juin.

Cockpit AF

Depuis de longs mois les pilotes d’Air France, par la voix de leurs syndicats, expriment leur inquiétude de voir le fruit de leur travail et de leurs efforts de productivité nourrir une stratégie selon eux contraire aux intérêts de la compagnie et de la France. Après le dernier mouvement de grève largement suivi, les organisations syndicales ont proposé un nouveau projet d’accord de sortie de conflit tenant compte des contraintes de la compagnie. Ils regrettent cependant le manque d’engagement de la part de la direction, qui a reconnu à demi mots la justesse de certaines revendications. « Nous avons besoin de véritables engagements pour l’avenir de l’entreprise et de ses salariés et rappelons enfin que nos demandes sont à coût nul pour le groupe car totalement compatibles avec le plan d’investissement déjà prévu. » précisait hier soir le SNPL, le SPAF et ALTER dans un communiqué.

Le rééquilibrage de la production entre Air France et KLM selon les ratios établis lors de la fusion, sans préjudice pour KLM, est l’une des principales revendications du mouvement. Les syndicats réclament aussi la défense du périmètre d’Air France pour s’assurer que la compagnie française développe des liaisons court et moyen-courriers avec ses propres moyens. Dans ce contexte, les conditions d’exploitations de Transavia et de son développement font également partie des revendications avancées par les syndicats de pilotes Air France.

cropped-hop-et-airfrance-bod2.jpg

/// L’amélioration des conditions de travail et le rattrapage de rémunération

Les organisations syndicales sont aussi préoccupées par les conditions salariales et de rémunérations des deux compagnies phares du groupe Air France – KLM. Le SNPL Air France en début de semaine dans un communiqué rappelait les efforts consentis par les pilotes des deux compagnies.

Source : SNPL Air France ALPA

source : SNPL Air France ALPA

“Si la solution pour obtenir le rééquilibrage entre Air France et KLM et retrouver des avions chez Air France est pour les pilotes d’Air France de s’aligner sur le contrat KLM dans son intégralité nous y sommes tout à fait prêts. Mais je doute que la direction d’Air France nous le propose un jour. » déclarai mardi Philippe Evain, Président du SNPL Air France ALPA.

AAF /// END

///

Laisser un commentaire