Le Conseil d’administration a validé, lors de sa séance du 22 juin 2016, M. Jean-Marc Janaillac en tant qu’administrateur et a procédé a sa nomination officielle comme Président – directeur général d’Air France-KLM à compter du 4 juillet 2016 en remplacement de M. Alexandre de Juniac qui s’envole pour la présidence de IATA.

une_janaillac_pdg_afkl

A ce poste, Jean-Marc Janaillac bénéficiera d’une rémunération identique à celle arrêtée en mars dernier pour Alexandre de Juniac aussi bien pour la partie fixe que la part variable. Seules les critères qualitatifs de la rémunération variable ont été revus. La rémunération fixe annuelle du PDG est donc fixée à 600.000 euros, adossée à une part variable d’une valeur cible de 80% de la rémunération fixe avec un maximum de 100% de cette rémunération.

Jean-Marc JANAILLAC est depuis 2012 Président-Directeur Général de Transdev, groupe international dans le domaine des transports. Il a été précédemment président du directoire de RATP Dev de 2010 à 2012 et directeur général du développement de la RATP entre 2004 et 2010. Il connait parfaitement le secteur du transport et cumule aussi une expérience du tourisme et du transport aérien puisqu’il a aussi exercé des fonctions de direction générale au sein du groupe de tourisme Maeva, d’AOM de 1997 à 2000 et été administrateur d’Air France de 1989 à 1994.

Servair - A320 Air France - AAF_Aviation

/// Désamorcer la crise, renouer le dialogue

À un peu plus d’une semaine de sa prise de fonction à la tête du groupe AF-KLM, le nouveau Président du groupe franco-néerlandais tente d’apaiser le climat social d’Air France. Le futur PDG a déjà proposé aux syndicats de pilotes d’Air France la suspension immédiate du solde du plan Transform en échange d’un engagement de leur part à ne pas lancer de nouveaux mouvements de grèves jusqu’en novembre 2016. Une manière pour les deux parties de repartir sur de meilleures bases et de rétablir le dialogue. Cette proposition a reçu l’accord des syndicats de pilotes.

La prise de fonction très attendue par d’autres corporations du groupe, comme les personnels navigants d’Air France, eux aussi en attente d’un geste de la part de leur future direction. Les PNC Air France maintiennent un préavis de grève reconductible du 27 juillet au 2 août et promettent, faute d’oreilles attentives à leurs revendications, une mobilisation aussi importante que celle de 2007.

AAF /// END

///

visuels :  ©Vincent Massé – Tous droits réservés, Air France-KLM et AAF_Aviation

Laisser un commentaire