L’association HOP! Biodiversité, qui a pour vocation de fédérer les acteurs de l’aérien et la science autour des enjeux liés à la connaissance et à la valorisation de la biodiversité sur les plateformes aéroportuaires, accueille deux nouveaux partenaires. Les aéroports de Paris-Charles de Gaulle et Toulouse-Blagnac rejoignent ainsi l’association.

hop! Biodiversité

Les deux nouveaux partenaires viennent étendre la zone de travail de l’association. L’aéroport de Paris-Charles de Gaulle est le 1er aéroport français. Cette grande plaine du Nord du bassin parisien possède une surface de plus de 32 km2 et constitue un très grand espace vert non agricole. Quant à l’aéroport de Toulouse-Blagnac, 6ème aéroport français et 1er du Sud-Ouest, il possède également une zone de prairie aéroportuaire importante, située en zone périurbaine.

Avec l’intégration de ces nouveaux partenaires, HOP! Biodiversité multipliera par deux la zone de prairies aéroportuaires concernées par son programme de préservation, comme chaque année depuis le début du projet en 2014. Ce dernier participe à la préservation et vise à sensibiliser le public sur la richesse de la biodiversité en milieu aéroportuaire. Ainsi, des visites terrains sont organisées selon une méthodologie validée par un comité scientifique pour dresser un inventaire des espèces et assurer des suivis réguliers. Les protocoles sont ouverts à tous les personnels volontaires. Cela favorise non-seulement l’appropriation du projet par les personnels des plateformes mais permet également approfondir les résultats.

hop! Biodiversité

En France, l’ensemble des aéroports représentent une surface de l’ordre de cinq fois celle de Paris, majoritairement constituées d’espaces laissés dans leur état semi-naturel. Ces zones réservées sont autant de prairies ou de steppes qui abritent une biodiversité ordinaire riche, bénéfique pour l’environnement.

AAF /// END

///

visuels : Kevin Vance sous  (CC BY-ND 2.0) et HOP! Biodiversité

Laisser un commentaire