La société Aéroport De Tahiti, qui exploite 4 aéroports en Polynésie française, à confirmer cette semaine ses résultats de l’année 2016 qui viennent confirmer la reprise de la fréquentation touristique de Tahiti et ses iles, déjà observée en 2015.

Avec 1,243 million de passagers commerciaux, l’aéroport de Tahiti-Faa’a voit son trafic total progresser de 4,1%. Cette croissance est portée en premier lieu par l’international qui progresse de 4,5%. Une embellie marquée par la progression des marchés asiatiques, notamment chinois, ainsi que d’Amérique du Nord (USA et Canada). La Polynésie française fait partie des destinations considérées comme sûres et profite en partie du transfert de flux touristiques observé depuis quelques années.

Avec +3,7% de croissance, le trafic domestique profite des bons résultats du tourisme, mais révèle en outre une reprise des voyages inter iles de la population locale. Ce taux de croissance est d’autant plus méritoire qu’il s’est construit malgré le sévère coup de frein du mois de mai, lié à un mouvement social de 3 semaines au sein de la principale compagnie domestique de Polynésie, Air Tahiti. La compagnie a cependant pu capitaliser sur ses efforts fournis depuis 2015 avec l’optimisation de son offre et l’amélioration de ses taux de remplissage, auquel s’ajoute la mise en ligne de 2 nouveaux ATR série 600 portant ainsi le nombre d’appareils neufs à 7 sur une flotte qui en compte 11.

Dans les autres aéroports des iles exploités par ADT, la tendance est également partout positive avec cependant des variations importantes en fonction notamment de l’impact du mouvement social du mois de mai.

L’ile de Bora Bora, le fleuron touristique du territoire, suit chaque année d’assez près la croissance du trafic international de Tahiti-Faa’a. Avec 286 000 passagers, en croissance de 4,2%, 2016 n’échappe pas à cette règle. Raiatea a été l’aéroport le plus touché par la grève du mois de mai, qui a vu sa fréquentation chuté de 30% sur ce seul mois et ne retrouver qu’une faible croissance en juillet avant de finir l’année en trombe et atteindre au final 217 000 passagers (+1,5%). C’est Rangiroa qui progresse le plus sur l’année avec une croissance cumulée de 6,3%, pour atteindre les 79 000 passagers. Un signe fort qui marque le retour en force du tourisme dans l’atoll des Tuamotu, le 2e plus grand au monde.

Au total, Aéroport De Tahiti aura donc traité 1,8 million de passagers sur ses 4 sites soit 4% de plus que l’année précédente. Rappelons qu’ADT est une société d’exploitation aéroportuaire détenue à 49% par le gouvernement de Polynésie française, 30% par la Caisse de Dépôts, 19% par EGIS Airport Operation et 2% par l’Agence Française de Développement.

/// Un début d’année sous les eaux

L’aéroport commence l’année dans la difficulté. Le territoire a subi de très fortes averses de pluie du 18 au 23 janvier dernier soit l’équivalent de deux mois de précipitations. La piste et les airs de stationnements d’aéronefs étant complètement inondés, l’aéroport de Tahiti a du être fermé plus de 24 heures.

 

AAF /// END

///

visuels : prelude2000 sous (CC BY-ND 2.0)cnszym sous (CC BY-NC-ND 2.0) et Clément Alloing

Slider

Cyber monday


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *