Boeing a annoncé la semaine dernière les derniers résultat de l’année 2016 et un chiffre d’affaires de 23,3 milliards de dollars au titre du quatrième trimestre 2016. Ce résultat reflète de façon générale la bonne santé des programmes de production et des services du constructeur américain toujours premier en terme de livraison d’appareil sur l’année écoulée.

Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d’affaires s’est établi autour de 87,63 milliards d’euros (94,6 milliards de dollars US), grâce aux 926 livraisons d’avions commerciaux et la croissance des services dans l’ensemble du Groupe. Le carnet de commandes de l’avionneur demeure robuste avec plus de 418 milliard d’euros (473 milliards de dollars US) qui représentent plus de 5 700 avions commerciaux en commande.

« Pour la cinquième année consécutive, nous avons maintenu notre première place en nombre d’avions livrés. Nous avons également enregistré des ventes solides dans la défense, l’espace et les services, et généré un flux de trésorerie record, ce qui a nourri nos investissements consacrés à l’innovation et à nos employés, tout en assurant de solides dividendes à nos actionnaires. » a déclaré Dennis Muilenburg, Président-directeur général de Boeing.

Pour 2017, Boeing prévoit une progression du chiffre d’affaires qui devrait s’établir entre 83,8 et 85,67 milliards d’euros (90,5 à 92,5 milliards de dollars US), qui corresponde à une augmentation des livraisons de la division Aviation Commerciale : entre 760 et 765 appareils prévus en 2017. Le cash-flow opérationnel devrait lui aussi augmenter d’environ 231,5 millions d’euros (250 millions de dollars US) pour atteindre les 9,95 milliards d’euros (10,75 milliards de dollars US). En revanche, le groupe prévoit un ralentissement des dépenses d’investissement (CAPEX) de prêt de 277,9 millions d’euros pour s’établir à 2,13 milliards d’euros (2,3 milliards de dollars US).

AAF /// END

///

visuels : Lufthansa Airbus A380 and Boeing 747 par Kiefer sous  (CC BY-SA 2.0), AAF et Boeing

Laisser un commentaire