La rénovation complète de la piste de décollage et d’atterrissage 25L/07R de Brussels Airport a été finalisée plus tôt que prévu grâce aux conditions météorologiques favorables et à l’implication des partenaires et collaborateurs concernés. Brussels Airport a opté pour les techniques et innovations les plus récentes en matière de sécurité et d’efficacité sur la piste.

Moins de 3 mois de travaux ont suffi pour remettre en service, 24 heures sur 24, la piste de décollage et d’atterrissage 25L/07R, soit 18 jours plus tôt que prévu. Le travail n’aura été interrompu qu’une seule fois en trois mois, pendant 6 heures en raison des conditions climatiques.

Runways Brussels Airport (7655181990)

Pendant les travaux, aucun vol n’a pu utiliser la 25L/07R et depuis le 27 mai, l’ensemble du trafic aérien s’est donc déroulé sur les deux autres pistes. Les vols ont toujours ete exécutés conformément aux dispositions légales du plan de répartition en vigueur et eu egard aux conditions météo.

L’utilisation de la piste 25 gauche sera tout de même restreinte en cas de conditions météo dégradées, le système d’atterrissage automatique destiné aux pilotes devant encore être réglé à cet effet. La piste sera complètement remise en service une fois que Belgocontrol aura pu tester le système. Les tests devraient avoir lieu le 12 septembre.

/// Matériaux éco-énergétiques

Au moment de choisir matériaux et modalités d’aménagement, Brussels Airport a opté pour les techniques et innovations les plus récentes afin d’assurer la sécurité et l’efficience du trafic aérien.

Pour le balisage de la piste, le choix s’est ainsi porté sur des lampes LED économes en énergie en lieu et place des lampes halogènes. Il s’ensuit une économie annuelle d’électricité de 420.000 kilowatts-heure, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 115 ménages (3500 kWh/an), et une réduction des émissions de CO2 de 116 tonnes par an.

La piste bénéficie de la nouvelle technique de rainurage (grooving). 85.000 rainures espacées de 3 à 4 centimètres ont été tracées sur toute la longueur de la piste. Un premier avantage consiste en un écoulement plus aisé des eaux de pluie. Auquel s’ajoute aussi une meilleure adhérence des pneumatiques des avions en cas de mauvais temps et une usure moindre de ceux-ci. Durant les travaux, l’asphalte raclé a été broyé en vue de sa réutilisation dans les fondations. Ce qui, en plus d’éviter quelque 100.000 tonnes de déchets, a aussi permis l’arrivée et le départ de 4.000 camions en moins sur le chantier. Une réduction des émissions de CO2 de 860 tonnes

/// Quelques chiffres :

– 200 000 m2 d’asphalte, en couches de 12 cm d’épaisseur, enlevés et renouvelés
– 60 000 m2 de bas-côtés asphaltés le long des pistes démolis et réaménagés
– 218 kilomètres de cables renouvelés
– 1 300 lampes remplacées par des lampes LED

Les pistes 01/19 et 25R/07L, elles, seront également rénovées dans les prochaines années.

/// Aéroport de Bruxelles-National, en néerlandais luchthaven Brussel-Nationaal

(code AITA : BRU /// code OACI : EBBR)

///

Visuel haut de page par Brussels Airport – Runways Brussels Airport Licensed under CC BY-SA 2.0 via Wikimedia Commons.

Laisser un commentaire