À l’ouverture du salon NBAA, Thales dévoile TopMax, premier système porté de visualisation destiné à l’aviation civile. Cette solution, qui assure au pilote un champ de vision à 360⁰, lui permet de garder les « yeux dehors », améliorant la sécurité des avions d’affaires.

©Thales

Système TopMax de Thales

TopMax de Thales est le fruit de dizaines d’années d’expérience en matière de viseurs de casque militaires (HMSD) et de systèmes civils de visualisation tête haute (HUD). Les équipes innovation du Groupe s’efforcent depuis longtemps de répondre aux besoins contradictoires du marché civil, à savoir un système de visualisation tête haute à la fois compact et abordable offrant un très vaste champ de vision. La recherche d’une telle solution, qui vise à compléter les systèmes HUD actuels, représente un défi technique complexe pour l’aviation civile dans son ensemble, et pour le segment des petits avions d’affaires en particulier.

Pour relever ce défi, Thales s’est inspiré des systèmes de visualisation existant dans le secteur des technologies de consommation. En les combinant avec les solutions de viseurs de casque militaires, le Groupe a mis au point pour l’aviation civile un nouveau dispositif, qui ne nécessite pas de support fixe massif.

/// Le système TopMax

TopMax, système porté de visualisation léger, vient combler le fossé technologique qui séparait jusqu’ici les viseurs de casque militaires et les solutions tête haute du marché civil. Présenté pour la première fois au salon du Bourget 2015, TopMax est adapté à l’atterrissage/décollage par faible visibilité, et comprend des fonctionnalités de vision améliorée et de vision synthétique comparables à celles d’un HUD fixe. Mais, comme les viseurs de casque militaires, il assure un champ de vision à 360 ⁰ et permet au pilote de garder les « yeux dehors » (eyes out).

« S’inspirer de nos applications militaires afin de créer des produits innovants pour le marché civil, voilà qui est inscrit dans notre ADN. Mais avec TopMax, nous pensons avoir réellement changé la donne. Ce système répond aux besoins du marché civil d’une manière qui semblait jusqu’ici impossible. TopMax est l’avenir de l’aéronautique civile. »

Gil Michielin, Directeur général adjoint de l’activité Avionique de Thales 

Qui plus est, Thales est parvenu à intégrer à TopMax des fonctionnalités au cœur de ses produits HMSD, notamment la détection de position pour l’asservissement aux mouvements de la tête et la désignation d’objectifs. Grâce à ces avancées, les pilotes d’avions civils visualisent des objets comme le trafic en 3D afin de mieux comprendre leur position. Dans certains cas – s’agissant par exemple des points de report –, ils peuvent les sélectionner pour les inclure en tant que destinations directes dans le calculateur de bord, tout comme les pilotes militaires sélectionnent visuellement des cibles pour les inclure parmi leurs objectifs opérationnels.

Il en ressort de nets avantages pour les pilotes de jets, dont les missions se rapprochent à certains égards des missions de défense. Comme leurs homologues militaires, ils doivent pouvoir réaliser les manœuvres d’approche et atterrir dans de petits aéroports y compris par faible visibilité, ou encore apprécier parfaitement la situation dans un contexte opérationnel très changeant. TopMax leur donne les moyens de s’acquitter de leur mission et de répondre aux besoins de leurs passagers de façon plus efficace et plus sûre.

///
Visuels : ©Thales

Laisser un commentaire