Plus de flexibilité pour les voyageurs au départ de la Suisse Romande: à compter du 1er juin 2016, Emirates assurera un deuxième vol quotidien depuis Genève vers Dubaï. Ce faisant, la compagnie aérienne internationale double son offre sur cet itinéraire et augmente sa capacité totale au départ de la Suisse de 26%.

Emirates Boeing 777-200LR A6-EWA par BriYYZ sous (CC BY-SA 2.0) - https://www.flickr.com/photos/bribri/7626707936/

Les voyageurs profiteront à l’avenir, depuis Genève, de liaisons optimales, deux fois par jour, à destination de Dubaï et au sein du réseau mondial Emirates. Le vol quotidien supplémentaire sera opéré par des avions du type Boeing 777-300ER. Ceux-ci proposent, dans une configuration tri-classes de voyage, huit suites privées en Première Classe, 42 sièges-lits en Classe Affaires ainsi que 310 sièges confortables en Classe Économique.

À partir de juin 2016, le vol Emirates EK84 décollera tous les jours à 21:45 de l’aéroport de Genève et atterrira à 06:05 à l’aéroport de Dubaï le lendemain. Le vol EK83 partira à 14:55 de Dubaï et arrivera à Genève à 19:50(les horaires indiqués sont les heures locales).

Les franchises de bagages sont de 30 kg pour les passagers de la Classe Économique, 40 kg en Classe Affaires et 50 kg pour la Première Classe. Emirates propose aux voyageurs de Première Classe et Classe Affaires un service gratuit de chauffeur vers et depuis l’aéroport.

/// Une demande forte depuis et vers la Suisse

La liaison quotidienne supplémentaire permettra à la compagnie de satisfaire la forte demande en proposant à la clientèle de meilleures correspondances pour atteindre par exemple le Japon, l’océan Indien, l’Afrique du Sud, Bali et la Thaïlande via son hub de Dubai.

Thierry Aucoc, Emirates Senior Vice President, Commercial Operations, Europe and Russia: « Avec des sites naturels attrayants tels que le lac Léman, les Alpes et le Massif du Jura, Genève est une destination appréciée de nos passagers. La ville accueille en outre la plus grande densité d’organisations internationales, parmi lesquelles le siège européen des Nations Unies et la Croix-Rouge, ce qui fait d’elle une plateforme mondiale pour la diplomatie et les banques. Nous enregistrons un très grand nombre de passagers tout du long de l’année, avec les passagers venant de Thaïlande, d’Australie, de Hongkong et de l’océan Indien. Les visiteurs originaires de ces régions visitent la ville aussi bien dans le cadre de voyages d’affaires qu’un cadre touristique. »

Robert Deillon, CEO de Genève Aéroport: « Nous sommes très heureux du lancement par Emirates d’un deuxième vol quotidien vers Genève, qui répond à la demande croissante de trafic aérien entre notre zone de chalandise et les marchés long-courriers du Golfe persique, d’Asie et d’Afrique. Cette capacité supplémentaire confirme que notre ville reste un pôle d’attraction très fort pour les voyageurs d’affaires, les participants à des conférences et les touristes du monde entier. »

Avec une capacité de fret supplémentaire de près de 20 tonnes par vol et par destination, Emirates SkyCargo offrira aux entreprises suisses un meilleur accès aux régions économiques situées partout dans le monde. Les exportations depuis Genève incluent notamment des produits pharmaceutiques, des pièces détachées automobiles, des produits chimiques et des semi-conducteurs. La présence d’organisations internationales telles que la Croix-Rouge signifie également une grande proportion de fret humanitaire sur cet itinéraire.

/// Satisfaire la demande sans l’Airbus A380

Sur un total de 179 appareils A380 en service dans le monde, Emirates en possède 65 et en attend encore 75 autres. L’appareil est une des clés de voute de la stratégie de développement de la compagnie de par ses capacités d’emport et le confort qu’il offre aux passagers, notamment grâce aux 14 « Suite » première classe proposées sur les vols Emirates. La compagnie est aujourd’hui le plus grand opérateur d’A380 dans le monde.

Véritable fleuron pour Airbus comme pour les compagnies qui l’exploite, l’appareil contribue à l’image de marque de ces dernières qui l’utilisent largement dans leurs communications et publicités. Une étude d’Airbus révèle même que les clients sont près à payer plus cher pour pouvoir voler sur A380.

Si l’aéroport de Genève a longtemps espéré pouvoir accueillir rapidement le très gros porteur d’Airbus, l’appareil ne pourra pas être exploité sur la plate-forme suisse avant une dizaine d’années compte tenu des aménagements nécessaires aux manœuvres du géant des airs. Cela passera notamment par l’aménagement d’une nouvelle voie de roulage « Taxiway » parallèle à la piste.

///

Visuel : Emirates Boeing 777-200LR A6-EWA par BriYYZ sous (CC BY-SA 2.0)

Laisser un commentaire