Le premier avion Airbus produit dans l’usine Airbus à Mobile, en Alabama aux Etats-Unis, est sorti de la chaine finale et doit voler pour la première fois la semaine prochaine dans le cadre de son programme d’essais en vol.

©Airbus

Sauf contre-temps ou autres facteurs qui interviendraient pendant la phase de test pré-vol, l’ A321-200 destiné à Jetblue prendra son envol pour la première fois demain lundi 21 mars vers 15h15 heure de Paris, 14h15 UTC. Toutefois, avec un vol d’essai, de nombreux facteurs externes peuvent influer sur la faisabilité du vol jusqu’au moment du décollage, notamment les conditions météorologiques.

/// Revivez le décollage en live ici >>> Live from Alabama

Le vol d’essai est l’une des dernières étapes de production avant la livraison de l’appareil au client. Après son vol, l’avion passera encore quelques semaines pour finaliser sa livraison à Jetblue. La compagnie opère une flotte moyen-courrier déjà bien pourvue de 217 avions (72,4% Airbus et 27,6% Embraer); en commandant deux exemplaires fabriqués aux Etats-Unis, dont le tout premier appareil, elle s’offre un jolie coup de pub sur le territoire.

A321 Jetbue - Mobile (c) Airbus

L’usine de Mobile, dans laquelle le groupe Airbus a investi près de 600 millions d’euros, abrite une ligne de production destinée à la famille A320 avec une capacité de production de huit appareils par mois, même si la cadence fixée dans un premier temps est de quatre avions par mois. La construction des gros éléments comme les tronçons de fuselage, les ailes et la queue est effectuée en Europe puis expédiés par bateaux aux États-Unis à Mobile pour l’assemblage final des éléments, la pose des moteurs et la peinture. L’usine produira principalement des A321 conformément aux attentes des compagnies US.

/// Augmenter la production et se rapprocher des clients

La ligne de production de Mobile, inaugurée en grandes pompes en septembre 2015 est la seconde usine du groupe Airbus en dehors des frontières européennes après celle de Tianjin implantée il y à sept ans en Chine. Airbus se rapproche des marchés américains et asiatiques en croissance. La demande soutenue des appareils mono-couloirs aux États-Unis est alimentée par le renouvellement des flottes courts et moyen-courriers des grandes compagnies US. Les constructeurs anticipant cette hausse prévoient une cadence de 50 appareils par mois pour Airbus à l’horizon 2017 contre 52 pour Boeing.

©Airbus

©Airbus

©Airbus

AAF /// END

///

visuels : Airbus

Laisser un commentaire