Le Conseil d’administration de l’aéroport de Genève a validé la proposition de la Direction générale et confirmé l’attribution des deux concessions aéronautiques pour les services d’assistance en escale du trafic de ligne et charter aux compagnies Swissport et Dnata.

2015-08-12-ZRH 5885 par Norbert Aepli, Switzerland sous (CC BY 3.0) https://commons.wikimedia.org/wiki/File:2015-08-12-ZRH_5885.jpg#/media/File:2015-08-12-ZRH_5885.jpg http://creativecommons.org/licenses/by/3.0/

La directive européenne, applicable en Suisse, fait obligation aux aéroports de mettre au concours au moins deux concessions aux fins de ne pas constituer de monopole et d’offrir un choix aux compagnies aériennes opérant sur leur plateforme. Les compagnies Swissport et Dnata ont remporté l’appel d’offres lancé par Genève Aéroport pour l’attribution des deux concessions aéronautiques mises au concours pour assurer les services d’assistance en escale du trafic de ligne et charter.

Le renouvellement des concessions, octroyées pour une durée de sept ans, répondait à une exigence légale. Le projet d’appel d’offres avait été soumis au Conseil d’administration puis aux compagnies aériennes en juin 2015. L’appel d’offres en lui-même, fortement inspiré des règles des marchés publics auxquelles il n’est toutefois pas soumis, avait été lancé en octobre 2015. L’évaluation des dossiers a été réalisée par un comité d’experts, internes à Genève Aéroport, issus des divisions ou services des Opérations, du Safety Office, de la Sûreté, des Finances et de l’Environnement. Cette procédure a été placée sous la supervision du service juridique et du responsable des concessions aéronautiques.

Réuni en assemblée ordinaire, le Conseil d’administration a validé la proposition de la direction de Genève Aéroport. Conformément aux règles de procédure de cet appel d’offres, l’évaluation des candidatures a porté uniquement sur le contenu des dossiers. Ont ainsi été évalués les critères de moyens mis en œuvre par les soumissionnaires (moyens humains, matériels, sous-traitance), ses garanties des obligations (politique de qualité et plan de continuité, politique de sécurité, politique de sûreté, politique environnementale), ses garanties économiques et financières ainsi que la qualité de la présentation de l’offre.

La décision peut, comme le prévoir la loi, faire l’objet d’un recours auprès de l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) dans les trente jours suivant la notification de la décision.

AAF /// END

///

visuel : 2015-08-12-ZRH 5885 par Norbert Aepli, Switzerland sous (CC BY 3.0)

Laisser un commentaire