La Direction générale de l’armement vient de prendre la décision de confier le marché de rénovation à mi-vie du Mirage 2000 D aux sociétés Dassault Aviation le constructeur de l’appareil et MBDA le fabricant de missiles.

Le marché, qui s’inscrit dans la continuité de la décision prise en comité ministériel d’investissement fin 2015, porte sur la rénovation de 55 avions de l’armée de l’air sur les 71 Mirage 2000 D qu’elle possède actuellement.

L’objectif de la rénovation à mi-vie des Mirage 2000 D est de permettre leur emploi en complément des avions Rafale jusqu’au-delà de 2030. Ce programme permet de garantir le format prévu par le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013, qui préconise que l’armée de l’air française dispose d’un total de 225 avions de chasse air et marine.

/// Les modifications apportées au Dassault Mirage 2000D

Mis en service à partir de 1993, le Mirage 2000D est spécialisé dans l’attaque au sol. Outre la modernisation de l’avionique, la rénovation prévoit l’adjonction d’un canon air-sol, ainsi que le remplacement des missiles d’autoprotection Magic, d’ancienne génération, par des missiles MICA. Les modifications qui vont lui être apportées (pod canon, missiles Mica, amélioration du système d’armes) illustrent les capacités d’évolution des avions Dassault en fonction des retours d’expérience opérationnelle.

AAF /// END

 

///

visuels : Mirage 2000D 133-JC de l’escadron de chasse 2/3 Champagne basé à la base aérienne 133 Nancy-Ochey au dessus de l’Afrique le 29 janvier 2013 durant l’opération Serval par Captain Jason Smith, USAF  et 622/30-IL par Gerard van der Schaaf sous (CC BY 2.0)

 


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *