La compagnie nationale iranienne Iran Air était à Toulouse (France) ce matin pour prendre livraison d’un premier appareil neuf dans le cadre du méga contrat passé avec le constructeur européen Airbus pour le renouvellement de sa flotte. L’Airbus A321-211(WL) qui s’est envolé en toute fin de matinée pour Téhéran est immatriculé EP-IFA et porte le cn 7418.

En décembre 2016, Iran Air avait passé commande pour 100 appareils Airbus, 46 monocouloirs et 54 gros porteurs.

La compagnie à aussi reçue le jeudi 5 janvier un premier ATR72-600 dans le cadre d’un import contrat évalué à un milliard d’euros, portant sur l’achat de 20 appareils ATR72-600 et 20 options supplémentaires.

/// Un besoin de 500 avions sur une période de 10 ans

L’ouverture des relations commerciales et la visite diplomatique du Président iranien s’inscrit dans la logique des levées de sanctions internationales contre le pays, en vigueur depuis plus de 30 ans, qui empêchaient la compagnie nationale Iran Air de procéder à l’achat d’avions neufs pour renouveler sa flotte. Cette dernière exploite actuellement une flotte vieillissante de 256 avions avec une moyenne d’âge d’environ 25 ans et s’était résolue à utiliser une centaine d’appareils qu’elle désossait pour se fournir en pièces détachées afin de faire voler le reste de sa flotte. On retrouve parmi celle-ci plusieurs A300 (le premier appareil signé Airbus), l’A310 et même sept Boeing 747 culminant à 36 ans d’âge moyen. Le pays a désormais besoin d’une grande quantité d’avions neufs pour soutenir la croissance du pays et nourrir le trafic aérien des 9 aéroports internationaux que compte son territoire.

AAF /// END

///

visuels : Clément Alloing 

Slider

Laisser un commentaire