Filiale du groupe aéronautique Sonaca, sous-traitant d’Airbus, Dassault, Bombardier ou Embraer, Sonaca Aircraft s’attaque au marché des avions monomoteurs biplaces dédiés à l’entraînement et aux loisirs. La société aéronautique belge s’apprête à débuter en France le programme de certification CS-VLA de son avion dont les premières livraisons sont attendues fin septembre.

Près d’un siècle après la sortie des usines de Gosselies du premier biplace dédié à l’apprentissage (Tipsy), Sonaca Aircraft relève le défi de l’aviation générale en développant un nouvel avion sous l’impulsion d’un groupe de trois ingénieurs « maison ».

Installé sur l’aéroport de Charleroi en Belgique, le groupe Sonaca compte 2 500 salariés et 5 sites à travers la planète. Il marche dans les pas de la société belge « Avions Fairey », figure mythique de l’industrie belge qui a produit au cours de son histoire de nombreux types d’appareils comme les Hawker Hurricane avant la Seconde Guerre mondiale ou les F-16 produits pour la Belgique et le Danemark entre 1979 et 1991. Le groupe Sonaca est aujourd’hui sous traitant des acteurs majeurs de l’industrie aéronautique mondiale et possède des filiales au Canada, au Brésil, en Chine et en Roumanie. Le groupe produit par exemple l’ensemble des bords d’attaque mobiles d’ailes des avions Airbus, dont celles de l’A400M et des parties du fuselage de l’A380.

/// A la conquête de l’aviation générale

Pierre Van Wetter, ingénieur Sonaca spécialisé dans le calcul des structures aéronautiques, décide avec Sophie Lancereau et Carl Mengdhl deux collègues ingénieurs de convaincre leur direction de lancer un projet d’avion destiné à l’aviation générale. L’équipe souhaitait proposer aux propriétaires privés et exploitants un avion robuste, maniable et économique aussi bien taillé pour le voyage et les missions d’aviation d’écoles que pour le travail aérien. Ils découvrent début 2015 « The Airplane Factory », un constructeur sud-africain concepteur d’un biplace en métal le « Sling 2 » qui est à la recherche d’un partenaire pour poursuivre la certification de son avion en Europe. L’équipe d’ingénieurs décide de se rendre sur place à Walkkerville au sud de Johanesbourg et rapatrie finalement un modèle assemblé en Afrique du Sud vers la Belgique par un voyage de 8 jours et 55 heures de vol à travers l’Afrique et l’Europe de l’ouest. Un vol qui confirmera les qualités de la cellule et confortera le choix de l’équipe belge. Fin 2015, le groupe Sonaca annonce la création de la filiale « Sonaca Aircraft » dédiée au développement, à la certification et la mise sur le marché du Sonaca 200.

Si la cellule « sud-africaine » disposait de qualités indéniables, il fallut la revoir et la corriger en profondeur pour atteindre les objectifs fixés en terme de performances et de certification. En Belgique, les équipes de Sonaca Aircraft recalculent la structure et modifient de nombreux éléments de l’avion initial et parviennent à augmenter sa charge alaire maximum qui passe de 3,8 g à 4,4 g. Nervures d’aile, volets, connexions de longerons, le train et même le type d’aluminium utilisé ont été modifiés. Au global la nouvelle version du Sonaca 200 modifiée à 80% par rapport au prototype de départ afin de répondre, d’une part, aux exigences du marché et, d’autre part, aux exigences de certification EASA.

/// Un avion économique, taillé pour un usage intensif

Avec son dièdre positif et des lignes assurément racées, le petit avion laisse entrevoir au premier coup d’œil sa rapidité et son agilité. Il mesure 9,15 m d’envergure pour 7,00 m de longueur et sa conception métallique en aluminium embarque sous le capot un moteur BRP Rotax 914 F Turbo de 115 ch.

Coté cockpit, l’agencement en T des instruments sur la planche de bord permet au pilote de trouver immédiatement ses repères. L’élégant tableau de bord, qui embarque dès sa version de base tout l’équipement nécessaire pour les vols à vue VFR de nuit, peut être garni en option d’un « glass-cockpit » Garmin 500. Une option relativement onéreuse mais qui apporte un indéniable confort au pilote, particulièrement pour les longs voyages et qui représente 50 % des commandes enregistrées à ce jour.

L’avion est équipé d’une hélice tripale et de deux réservoirs qui embarquent au total 140 litres de carburant lui permettant de voler près de 7h00 à une vitesse de croisière de 115 Kt. Il sera doté en option d’un système de gestion électronique et de capteurs capables de transmettre des informations sur son état directement au constructeur et/ou au centre de maintenance via une carte SIM. Cette technologie novatrice facilitera le suivi des moteurs et permettrait de délivrer aux exploitants des services de maintenance prédictive de la flotte, facilitant la gestion de la disponibilité des appareils pour une meilleure maîtrise des coûts. Le constructeur offre un support technique de classe internationale à ses avions et un service après-vente qui garanti la disponibilité et la livraison de pièces de rechange dans les 48h pour minimiser le temps d’immobilisation au sol de l’appareil. Sonaca Aircraft pourra délivrer à ses clients des solutions de réparations ou apporter des modifications à l’appareil mais la maintenance sera effectuée dans les centres de maintenance choisis par l’utilisateur.

/// Cap sur la certification européenne

Deux appareils ont été assemblés pour les besoins de la certification espérée pour mi-septembre. Les essais en vols débuteront le 10 avril prochain dans le Sud de la France dans la région d’Avignon pour bénéficier de conditions optimales et mener de manière plus efficace les essais qui se poursuivront jusqu’en août. « On veut pouvoir voler tous les jours » déclare Pierre Van Wetter avant d’ajouter « la région convient aussi parfaitement à l’avion qui doit être certifié pour un vent de travers de 19 Kt ». Selon le calendrier du constructeur, la certification EASA devrait intervenir dans le courant du mois de septembre. Dès sa commercialisation lancée en mars 2016, le Sonaca 200 avait enregistré une vingtaine de commandes. Sonaca Aircraft prévoit de construire 2 à 4 avions en 2017, avant de passer à 20 avions dès 2018, 30 à 40 appareils pour l’année 2019 puis une montée en cadence progressive vers un objectif de 80 avions produits par an. Une version 4 places de l’appareil est actuellement en cours d’étude.

Sonaca Aircraft est dotée d’un capital de plus de 2 millions d’euros détenu à 25% par The Airplane Factory et à 65% par le groupe Sonaca. La présence dans le capital de ce denier a de quoi rassurer les acheteurs sur le sérieux du projet et sa pérennité sur le long terme. Le Sonaca 200 sera présenté  cette semaine à Aero Friedrichshafen , en Allemagne et sera également présent au SIAE 2017 du Bourget en juin prochain.

/// Spécifications techniques et prix du Sonaca 200

MOTORISATION

  • Moteur : BRP Rotax 914 F Turbo – 115 Cv
  • Hélice : Hélice à pas fixe MT Propeller
  • Carburant : Avgas 100LL, Sans plomb Super EN 228

SIÉGES :

  • Nombre de places : 2

STRUCTURE :

  • Fuselage et ailes : Alliage Aluminium
  • Train atterrissage : Fibre de verre + Résine époxy

MASSE ET CHARGEMENT :

  • Masse à vide : 430 kg
  • Masse maxi au décollage [MTOW] : 750 kg
  • Charge utile : 320 kg
  • Capacité carburant : 140 l (2 x 70 l)

DIMENSIONS :

  • Envergure : 9,15m
  • Longueur : 7,0m

PÉRFORMANCES :

  • Vitesse de croisière (75%) : 115 ktas
  • Vitesse de décrochage (Volets sortis) : 45 kias
  • Vitesse à ne pas dépasser [VNE] : 135 kias
  • Taux de montée standard : 750ft/min
  • Taux de montée maxi : 850ft/min
  • Distance de décollage sur 15 m obstacle [herbe] : 350 m
  • Distance d’atterrissage sur 15 m obstacle [herbe] : 300 m
  • Catégorie de certification : CS-VLA (ELA 1) – NVFR
  • Facteur de chargement : +4,4g/-1.76g

ÉQUIPEMENTS :

  • Hélice tripale à pas fixe
  • Volet électrique
  • Trim manuel

Disponible en option : PFD, MFD, Trim électrique, pilote automatique (bientôt disponible),

CONSOMMATION :

  • 18 l / heure
  • 15 l / heure en régime éco (95/100 nœuds)

PRIX :

  • Tarif de base : 175 000 € HT
  • Tarif avec équipement Garmin G500 : 206 000 € HT

/// Le site du constructeur : www.sonaca-aircraft.com

AAF /// END

///

visuels : Sonaca Aircraft


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Une réflexion sur “/// Sonaca 200 : le monomoteur bi-place « made in belgium »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *