Équipé de moteurs LEAP de CFM International, le 1er avion de ligne chinois Comac C919 a décollé ce matin pour la première fois de l’aéroport de Shangaï pour effectuer un vol d’1h19. Appareil moyen courrier fabriqué en chine avec une majorité de composants européens et américains, ce premier vol est une complète réussite pour le futur de l’industrie aéronautique chinoise.

L’avion du constructeur Chinois a décollé de l’aéroport de Shangaï sans passager à bord pour ce premier vol. Cet évènement fait entrer la Chine dans le cercle fermé des grands acteurs de la construction aéronautique mondiale aux cotés des Etats-Unis, de l’Europe, du Canada, du Brésil et de la Russie. Mais contrairement à d’autres challengers du duopole Boeing/Airbus, le C919 est un avion de 190 sièges qui dispose d’une autonomie standard de 4073 km et vient directement chasser sur le cœur du marché des deux géants de l’aviation mondiale.

L’appareil avait fait sa première apparition publique en novembre 2015 sur la cabine d’assemblage finale du constructeur. A ce jour déjà 23 clients chinois ont passé commande pour l’appareil. Le carnet de commandes de l’avionneur compte déjà 570 exemplaires du C919. Ce bon démarrage commercial du C919 devrait se poursuivre puisque l’avionneur prévoit de produire 2000 exemplaires dans les 20 prochaines années, de quoi couvrir un tiers des besoins du marché chinois en matière d’avion mi-courrier. Le constructeur chinois s’est associé au groupe aéronautique russe UAC, qui réunit les constructeurs Soukhoï, Iliouchine et Tupolev. Les deux partenaires ont annoncé en mai 2014 leur intention commune de construire ensemble un avion long-courrier capable de rivaliser avec les géants du secteur : A330/A350, B777/B787.

AAF /// END

///

DR.

visuel : Comac


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *