Plus de 100 PME françaises étaient présentes aux côtés de représentants de l’Ambassade d’Inde en France, au cours de deux séminaires de travail qui se sont tenus le 19 septembre à Paris en partenariat avec le GIFAS et le 21 septembre à Bordeaux sous le patronage du Conseil régional de la Nouvelle Aquitaine.

La BPI France et la Direction Générale de l’Armement ont participé à ces deux évènements aux cotés de Rafale International, le G.I.E formé par Dassault Aviation, Safran Aircraft Engines et Thales pour la promotion de l’avion de combat Rafale auprès de clients internationaux. Rappelons que les Forces aériennes indiennes ont passé commande en 2016 pour 36 Rafale assemblés en France pour une valeur estimée à plus de 8 milliards d’euros.

/// Convaincre les PME pour envisager de nouveaux contrats

Ces rencontres étaient l’occasion pour Rafale International et ses partenaires d’exposer leur engagement dans la politique du « Make in India » et de présenter les opportunités qui s’offraient aux PME françaises pour investir et installer des activités de production en Inde à leurs côtés dans le cadre du programme de compensation Rafale pour l’Inde.

Les représentants de l’Ambassade d’Inde, qui ont participé aux déjeuners de travail pour répondre aux questions des entreprises françaises participantes, ont souligné l’importance fondamentale des politiques « Make in India » et des investissements étrangers pour les secteurs de l’aéronautique et de la défense indiens. L’objectif est en effet de pouvoir identifier des domaines de coopération entre les industriels des deux pays afin de construire progressivement un écosystème en Inde répondant aux meilleurs standards.  « Cette politique bénéficiera aux industries françaises et indiennes en créant de nouvelles opportunités de coopération. Elle contribuera à établir un écosystème complet pour la fabrication en Inde, en renforçant les liens entre les PME françaises et indiennes des secteurs de l’aéronautique et de la défense. Elle leur donnera accès aux portefeuilles d’activités et de technologies de Dassault Aviation, Safran et Thales, ouverts sur des marchés à l’international.» a déclaré Eric Trappier, Président Directeur Général de Dassault Aviation et Président du GIFAS. Si le savoir-faire technologique et les compétences de Dassault Aviation comme de ses partenaires est confirmé par les succès récents du Rafale à l’export, les entreprises françaises ayant la capacité de renforcer leur expertise dans le développement et la fabrication de plateformes et de systèmes sont sollicitées pour adhérer à « la feuille de route Aéronautique Spatial Défense » dont l’axe stratégique prévoit de faciliter l’accès aux nouveaux marchés internationaux et à l’export pour les industriels.

La politique du « Make in India » est aussi l’aboutissement naturel de la relation de confiance qui lie l’Inde et la France depuis 1953 quand l’Inde est devenue le premier client export de Dassault Aviation. De plus, en contre partie de la commande de 24 Rafale par l’Inde en 2016, les français ont accepté de transférer certaines technologies non sensibles et l’Etat français s’était engagé à réinvestir sur le territoire indien 4 milliards d’euros, soit la moitié de la valeur estimée du contrat dans le cadre de la politique du « Make in India ».

AAF /// END/// LIVE ACTU [ derniers articles ]

Charger plus d'articles

///

visuels : V.Massé – AAF


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *