Faux départ pour la nouvelle compagnie aérienne belge Air Belgium, contrainte de reporter son premier vol à destination de Hong Kong, dont le décollage était prévu pour le 30 avril. Plusieurs éléments obligent en effet la compagnie à repousser le vol inaugural entre Charleroi et Hong Kong au 3 juin.

Si la compagnie a obtenu les permis nécessaires longtemps à l’avance pour le survol des pays de son itinéraire entre la Belgique et Hong-Kong, elle attend toujours que les autorités russes délivrent une autorisation de survol du territoire. En plus de l’incertitude qui découle de ce délai, le deuxième problème est le retard pris dans la mise en œuvre compliquée des GDS (Global Distribution Systems), pour la vente de billets aux touristes chinois.

Face à ses éléments, Air Belgium s’est vue contrainte de repousser la date de son premier vol comme l’explique Niky Terzakis, le DG d’Air Belgium « C’est une décision difficile compte tenu des attentes du marché, mais nous avons à cœur de protéger les intérêts des passagers. En attendant, nous nous engageons à tout mettre en œuvre pour obtenir l’autorisation de survol le plus rapidement possible et aider les voyagistes à prendre les dispositions nécessaires d’ici le 3 juin ». Le directeur d’Air Belgium assure que la compagnie a déjà informé par mail tous les passagers concernés et appellera chacun d’entre eux individuellement pour s’excuser et proposer des alternatives « ils pourront embarquer sur d’autres vols, demander un remboursement intégral ou choisir une date de voyage différée avec une compensation à la clé. Tout sera fait pour trouver une solution sur mesure pour chaque passager. » insiste Niky Terzakis.

Rendez-vous donc le 3 juin prochain pour le décollage de la nouvelle compagnie belge depuis l’aéroport de Bruxelles Charleroi.

visuels : Jeroen Stroes sous (CC BY 2.0) et Air Belgium AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

Laisser un commentaire