C’est confirmé, le gouvernement allemand vient de commander trois ACJ350-900 XWB auprès d’Airbus et devient le premier client gouvernemental de ce type d’appareil en version VVIP qui a déjà fait l’objet de commandes auprès de clients privés.

A350-900 MSN002 atterrissage à l'aéroport Arturo Merino Benitez de Santiago, au Chili,

Nous avions évoqué début avril les rumeurs d’une grosse commande dans le cadre du renouvellement de la flotte gouvernementale du pays de Goethe. Le montant total de cette commande est estimé à environ 1,2 milliard d’euros. La livraison du premier appareil est prévue pour 2020 et celle des deux autres en 2022.

ACJ350 Airbus

Concept de cabine d’un ACJ350 XWB Airbus

Jusqu’ici l’Allemagne était plutôt peu dépensière pour sa flotte gouvernementale et utilisait notamment deux A340, celui de la chancellerie acheté d’occasion en 2009 à la compagnie nationale après une vingtaine d’années de service commercial et celui utilisé par le Président, qui seront donc remplacés par des appareils de dernière génération flambants neufs. De quoi redorer l’image de la quatrième puissance mondiale après plusieurs déboires avec les A340 dont le plus marquant restera la panne de novembre 2018 de l’A340-300 gouvernemental « Konrad-Adenauer » alors que la chancelière se rendait au G20 à Buenos Aires.

A340-300 « Konrad-Adenauer » MSN 274

A340-300 « Konrad-Adenauer » MSN 274

/// Un avion pour différents usages

Dans sa version à très long rayon d’action, l’ACJ350-900 XWB peut transporter 25 passagers avec une autonomie de 20 550 km / 11 100 nm, soit plus de 22 heures.

Les appareils commandés seront ainsi utilisés pour le transport gouvernemental, le transport de troupes et l’évacuation sanitaire. L’aménagement de la cabine sera facilité par le concept Easyfit d’ACJ, qui comprend des éléments de fixation pré-installés et des interfaces standardisées simplifiant considérablement l’installation des cloisons et des équipements dans un fuselage en fibre de carbone.

Le financement des nouveaux appareils qui voleront sous l’égide de l’armée de l’air allemande [Luftwaffe], sera assuré par le ministère allemand de la Défense à hauteur de 640 millions d’euros pour l’achat des avions et 288 millions d’euros pour l’aménagement des cabines VIP, sans compter l’installation d’équipements spécifiques de communication et de défense pour assurer la sécurité de ses appareils officiels qui est estimée à 229 millions d’euros. La réception des A350 gouvernementaux est prévue pour l’année 2023.

/// Nos chères flottes gouvernementales

En France, le gouvernement dispose notamment d’un A330-200 VIP surnommé « Air Sarko One », acheté d’occasion à Air Caraïbes sous la présidence de Nicolas Sarkozy qui était devenu symbole du « bling-bling » après la polémique sur l’installation d’un four à pizza et d’une baignoire.

Airbus A330-200 F-RARF "Air Sarko One"

Airbus A330-200 F-RARF du gouvernement français

Le coût d’acquisition de l’avion était alors estimé entre 176 et 260 millions d’euros sans compter les équipements spécifiques. L’appareil vole sous commandement du transport aérien militaire français sous l’immatriculation F-RARF et l’indicatif d’appel « Cotam Unité ».

—♦—

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// END

visuels : C.Alliong, Luftwaff et JB.Rouer



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *