Comme Joon, la marque HOP! qui assure le programme des vols courts et une partie du moyen-courrier d’Air France a du mal à être comprise par la clientèle, notamment à l’international où elle ne profite actuellement pas de la forte notoriété de la marque à la « crevette », surnom du cheval ailé présent sur le logo historique d’Air France.

C’est pourquoi elle devait passer au second plan pour laisser place à une mention plus compréhensible « Air France HOP!». Mais depuis le début du mois de mai les choses semblent s’accélérer pour le devenir de la marque et sa disparition pure et simple de HOP! pourrait déjà être actée.

Bombardier CRJ 1000 HOP!

/// Marche arrière à vitesse accélérée

A peine plus de 6 ans après sa création issue de l’union des compagnies Brit Air, Régional et Airlinair, le bilan de la marque HOP! est mitigé. Une flotte divisée par deux qui ne compte aujourd’hui qu’une cinquantaine d’avions, des services mal pensés rapidement abandonnés, des cockpits siphonnés par la compagnie mère obligeant la filiale régionale à louer des appareils avec équipage pour assurer une partie de son programme d’été. Une gabegie pour Air France et une perte d’image auprès des voyageurs, notamment chez la clientèle Business qui n’a que moyennement apprécié ces changements d’avion intempestifs. Ce dernier épisode lui a d’ailleurs valu un petit rappel à l’ordre de la part des politiques sur une ligne opérée en DSP (délégation de service publique).

Benjamin Smith, nouveau Directeur général d'Air France-KLM

Mais avec l’arrivée du nouveau PDG à la tête du groupe Air France – KLM l’année dernière, le vent a rapidement tourné. Conscient des difficultés d’image dont souffrait HOP!, ce dernier a pris le dossier de la restructuration de la compagnie régionale à bras le corps, pour trancher courant février dernier en faveur d’une disparition accélérée de la marque. Si dans un premier temps d’aucun pouvait penser que la mention HOP! serait reléguée au second plan derrière la marque Air France, c’est du moins ce qui a été annoncé à la presse, il semble maintenant qu’elle soit plutôt vouée à disparaitre purement et simplement.

La rationalisation de la structure passera aussi par une simplification de la flotte court- moyen-courrier qui doit être en grande partie renouvelée et devrait se traduire selon nos informations par une double commande d’Embraer E2 et d’appareils de la famille Airbus A320neo, qui sera possiblement annoncée durant le salon du Bourget en juin.

/// Mais où est passé HOP! ?

Début mai, la compagnie a reçu un appareil flambant neuf du constructeur brésilien Embraer, un ERJ-190STD immatriculé F-HBLL. Mais surprise, la livrée traditionnelle de HOP! a été remplacée par la livrée Air France, avec la crevette sur les nacelles des moteurs et le code-barres tricolore sur la dérive.

F-HBLL HOP! Embraer ERJ-190STD

Seule une petite mention en rouge HOP!, facilement effaçable, subsiste encore sur le fuselage de l’avion juste en dessous du nom Air France. Normal me direz-vous puisque c’est le nom annoncé par la direction. Sauf que dans le même temps, le service presse de HOP! a relancé les communications de la compagnie, sous l’entête Air France et sans jamais mentionner HOP!. Out le logo HOP!, les éléments de texte rouge vif pour rappeler les couleurs de la marque et même l’adresse du site internet hop.com, qui reste pourtant encore actif. Depuis quelques semaines, HOP! a disparu des radars. Alors est-ce un signe avant coureur ou la preuve officieuse d’un abandon de la mention HOP! déjà effectif ou à venir ? Contacté à se sujet il y a quelques jours par notre rédaction, la compagnie n’a pas souhaité commenter cette information.

/// Tout le monde sous code Air France

Dès le mois de septembre 2019, les vols HOP! aujourd’hui opérés avec le code operating « A5 » repasseront sous le code operating de la maison mère Air France, à savoir « AF ». Reste encore l’inconnue des contrats de travail du PN [personnel navigant] de HOP!, qui selon nos informations devraient être conservés comme tels alors que les PN de Joon, qui disparait aussi, sont eux transformés en contrats Air France.

Embraer 190 HOP! Air France F-HBLA

Au delà des chiffres, la marque HOP! aura eu le mérite de proposer une offre commerciale rajeunie et plutôt dynamique en dépoussiérant au passage l’offre Air France, qui de toute façon n’avait pas le bon positionnement pour rivaliser avec les compagnies low-cost sur son marché historique. Alors qu’elle devait être mieux armée qu’Air France pour opérer avec agilité sur le marché domestique très concurrentiel des  vols courts et moyens courriers, la compagnie n’est finalement jamais parvenue à rivaliser avec les nouveaux entrants et freiner le développement massif des compagnies low-cost sur les aéroports régionaux français.

—♦—

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : M.EstevezR , G.février et Air France



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Une réflexion sur “/// Disparition de HOP! : le tour de passe-passe d’Air France

  1. Je prends regulierement hop.les vols sont pleins meme en semaine,et sur la ligne lyon biarritz aucun autre operateut toute l annee.le cout moyen ar est d environ 200 euros.ponctualite ok sans probleme.donc je ne comprend pas le catastrophisme de cet article……les autres compagnies low cost ont reduit leurs vols sur les vols interieurs francais.je crois qu on confond avec les vols provenant de l etranger ,ou hop n opere pas…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *