La DGAC, qui est maître d’ouvrage du projet, lance ce laundi 27 mai la concertation publique sur le projet de réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique qui se tiendra jusqu’au 31 juillet 2019. Elle est placée sous l’égide de deux garantes de la Commission nationale du débat public (CNDP), mesdames Brigitte FARGEVIELLE et Sylvie HAUDEBOURG.

Durant cette concertation, l’ensemble des parties prenantes  aurront la possibilité de s’informer, de participer aux échanges et de formuler des propositions argumentées pour définire le nouveau visage de l’aéroport autour de deux questions centrales : « Nantes-Atlantique, quel aéroport voulons-nous ? », « Comment concilier les enjeux de développement des territoires et ceux de protection des populations et de l’environnement ? ».

Aéroport Nantes Atlantique (c) VINCI Airports

Aéroport Nantes Atlantique

Plusieurs options pour le réaménagement et l’exploitation de l’aéroport seront ainsi débatues pour la piste, l’aérogare, la mise en place d’un « couvre-feu » pour interdire les vols entre minuit et 6 heures du matin. Le débat reste ouvert et aucune option n’est privilégie par l’Etat précise la DGAC.

 

Pendant toute la durée de concertation, la DGAC a mis en place un large dispositif d’information et d’évènements à la disposition des participants : résidents de la métropole de Nantes, des Pays de la Loire et du Grand Ouest, usagers de l’aéroport, élus, salariés, opérateurs, acteurs économiques et associations, corps constitués. Les personnes souhaitant participer à la concertation pourront le faire via un site internet www.reamenagement-nantes-atlantique.fr, une réunion publique le 4 juin, 10 ateliers collaboratifs dont 6 à destination du grand public (2 au Nord de la Loire et 4 au Sud de la Loire) et 4 à destination des corps constitués et associations, des rencontres avec le public à Nantes (aéroport, gare, marché, campus universitaire…). En parallèle un panel de citoyens représentant des parties prenantes travaillera de son coté pour remettre ses propositions et des permanences d’information sur le projet seront assurées en mairies.

/// La solution la moins couteuse

Rappelons qu’en janvier 2018, le premier ministre Édouard Philippe a annoncé la décision du gouvernement d’abandonner le projet de création d’un nouvel aéroport sur le site de Notre-Dame-des-Landes au profit de la solution de réaménagement de l’aéroport de Nantes-Atlantique.

Le coût global du réaménagement de Nantes-Atlantique était à l’époque évalué à un montant autour de 595 millions d’euros comprenant l’extension de la ligne de tramway du centre ville vers l’aéroport, soit 350 millions d’euros de moins que son transfert vers le site de Notre-Dame-des-Landes. Ce montant ne tenait en revanche pas compte des compensations financières importantes réclamées par le groupe Vinci suite à l’abandon du projet.

—♦—

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : Aéroport de Nantes


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *