Le prototype du VSR700, le système de drone à décollage vertical développé par Airbus Helicopters, a effectué son premier vol au centre d’essais de drones d’Aix-en-Provence, dans le sud de la France. C’est un jalon important pour le programme qui ouvre la voie aux essais du démonstrateur opérationnel destiné à la Marine française prévus en 2021, en partenariat avec Naval Group.

Ce prototype de VSR700 s’appuie sur les travaux du démonstrateur optionnellement piloté (OPV) basé sur un Cabri G2 modifié qui a décollé pour la première fois en 2017. Comparé à ce démonstrateur, le prototype du VSR700 est doté d’une avionique et de commandes de vol spécifiques, d’un compartiment pour charge utile situé à la place du poste de pilotage et d’un profil plus aérodynamique garantissant de meilleures performances en vol.

Dans le cadre de ce premier vol, le VSR700 a réalisé plusieurs décollages et atterrissages vendredi 8 novembre, le vol le plus long ayant duré environ 10 minutes. En accord avec les exigences des autorités de navigabilité impliquées dans ce vol, le VSR700 a été retenu par des câbles de 30 mètres afin de sécuriser la zone d’essai. Les prochaines étapes de la campagne d’essais permettront de passer au vol autonome libre, puis d’ouvrir progressivement l’enveloppe de vol du drone.

/// Une solution polyvalente plus économe

Dérivé du Cabri G2 d’Hélicoptères Guimbal, le VSR700 est un système de drone aérien d’une masse maximale au décollage comprise entre 500 et 1000 kg, offrant un rapport idéal entre charge utile, endurance et coûts d’exploitation. D’un tonnage léger, il est conçu pour compléter, sans les remplacer, les hélicoptères avec pilotes sur les bateaux de toutes tailles, des petites corvettes aux grands navires de guerre. Il est en mesure d’embarquer différents capteurs navals pour des missions de longue durée, et peut être utilisé sur les navires existants, aux côtés d’un hélicoptère traditionnel, avec une faible empreinte logistique.

VRS700 sera déployé à partir de bâtiment de projection et de commandement [BPC] de classe Mistral et des frégates de la marine

VRS700 sera déployé à partir de bâtiment de projection et de commandement [BPC] de classe Mistral et des frégates de la marine

Son principal avantage est son coût d’exploitation, nettement inférieur à celui d’un hélicoptère, grâce à l’utilisation d’une plateforme éprouvée et d’un moteur diesel économe en carburant qui lui offrent une maintenance peu consommatrices de ressources.

Dans un premier temps, le VSR700 offrira des capacités de surveillance étendues aux forces navales, qui pourront ainsi réserver les hélicoptères avec pilotes aux missions critiques. Il pourra également être utilisé dans des opérations menées depuis la terre dans le cadre de missions de surveillance, de détection et de renseignement de type ISTAR [Intelligence, Surveillance, Target Acquisition, Reconnaissance] grâce à ses capteurs optiques et à son radar naval/terrestre.

—♦—

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : Airbus



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *