Suite à un report de la date du lancement initialement prévu ce mardi 17 décembre, le vol Soyouz VS23 à décoller ce matin de Kourou. Pour sa neuvième et dernière mission en 2019, la troisième cette année avec Soyuz depuis Kourou, en Guyane, le lanceur moyen devait placer en orbite les satellites COSMO-SkyMed SG1 / CHEOPS OPS-SAT / EyeSat / ANGELS.

— Voir le DIRECT de la mission en bas de page —

Pour ce vol, Arianespace effectue un lancement multiple avec pas moins de cinqs charges utiles, dont quatre CubeSat. Le satellite COSMO-SkyMed Second Generation, pour l’Agence spatiale italienne (ASI) et le ministère de la Défense italien, est la charge utile principale de cette mission, qui mettra également en orbite le satellite CHEOPS (Characterising Exoplanet Satellite) de l’Agence spatiale européenne (ESA) et trois charges utiles auxiliaires : ANGELS et EyeSat du Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) et OPS-SAT développé par Tyvak pour le compte de l’ESA.

/// Les charges utiles présentes à bord

Le satellite COSMO-SkyMed Second Génération est un satellite d’observation de la Terre équipé de technologies et de solutions d’ingénierie de pointe qui vient consolider le rôle majeur de l’Italie dans ce domaine.

 

CHEOPS (acronyme de CHaracterising ExOPlanets Satellite c’est-à-dire Satellite de caractérisation des exoplanètes) est une mission de l’Agence spatiale européenne (ESA) menée dans le cadre d’un partenariat en particulier avec la Suisse.

 

ANGELS pour « Argos Neo on a Generic Economical and Light Satellite », est un CubeSat 12U et le premier nanosatellite produit intégralement par l’industrie française. Le satellite est financé et développé conjointement par le CNES et la société Hemeria, groupe industriel innovant spécialisé dans les secteurs de l’aérospatial, de la défense, de l’énergie, du ferroviaire et de l’automobile (filiale de Nexeya).

EyeSat est un CubeSat 3U conçu pour étudier la lumière zodiacale et l’image de la Voie lactée.
 EyeSat est financé et développé par le CNES (Centre national d’études spatiales) dans le cadre du projet Janus (Jeunes en Apprentissage pour la réalisation de Nanosatellites des Universités et des écoles de l’enseignement Supérieur), qui vise à encourager les étudiants des universités et des écoles d’ingénieurs à développer leurs propres satellites de petite taille.

OPS-SAT, un CubeSat 3U construit par Tyvak (pour le compte de l’ESA), est le premier banc d’essai spatial mondial accessible gratuitement. Il permettra de tester les nouveaux moyens de contrôle des satellites, tels que logiciels, applications et technologies innovantes. OPS-SAT a été développé par l’Université de technologie de Graz (Autriche) en partenariat avec des sous- traitants issus d’Autriche, d’Allemagne, de Pologne et du Danemark. Il sera exploité par l’ESA depuis le Centre Européen des Opérations Spatiales (ESOC) en Allemagne.

/// Les orbites visées :

  • COSMO-SkyMed Second Generation : orbite héliosynchrone avec un semi-grand, axe à 6 997 km pour une inclinaison de 97.81°degrés,
  • CHEOPS : orbite héliosynchrone avec un semi-grand, axe à 7 078 km pour une inclinaison de 98.22°degrés,
  • OPS-SAT / EyeSat / ANGELS : orbite héliosynchrone, altitude d’environ 500 km.

/// Suivre la Mission en direct ou revoir le replay

—♦—

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// END

visuel : ESA / CNES / ARIANESPACE



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *