Les deux partenaires historiques français dans le domaine de la recherche spatiale, mobilisent leurs forces et leurs compétences pour traiter les nouveaux enjeux du secteur avec la signature d’un nouvel Accord-Cadre qui doit aboutir au renforcement de l’écosystème spatial français.

Lanceurs, satellites, usages des données issues du spatial, nouveaux enjeux le cadre de la stratégie spatiale de défense définie par le Ministère des Armées et des orientations issues de la politique spatiale européenne sont autant de sujets qui mobilisent les deux institutions autour de PIC (Programmes d’Intérêt Commun, actions de R&T cofinancées) mis en place depuis l’accord-cadre de 2015.

Ariane 5 sur le pas de tir à Kourou pour son 100e lancement

D’une durée de cinq années, le nouvel accord-cadre confirme et renforce la volonté des deux organismes d’inscrire leur coopération au cœur du dispositif de recherche et d’innovation au service de l’industrie spatiale française et européenne et des laboratoires nationaux, est l’émanation des groupes de travail CNES/ONERA mis en place en septembre 2019.

Separateur fin article

visuel : ONERA / ESA / CNES / Arianespace

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

CYBERMONDAY2020


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *