Les restrictions de déplacement et les fermetures de frontières pour enrayer la pandémie de COVID-19 continuent de peser fortement sur le trafic aérien. La fréquentation passagers de l’aéroport de Toulouse-Blagnac du 1er trimestre 2021 représente 19% du 1er trimestre 2019, avec 409 176 passagers commerciaux accueillis. Le trafic fret et poste est en repli de 34,3% avec 12 475 tonnes traitées.

Le trafic national domine en toute logique très largement au 1er trimestre, avec une part du domestique qui représente 83,9% de l’activité de la plateforme.

Le trafic avec la capitale française représente à lui seul plus de la moitié des échanges (+20,1 points vs T1 2019) et 235 718 passagers ont emprunté les lignes entre Toulouse et Paris (-70,9% vs T1 2019). Toulouse – Paris-Orly reste la ligne la plus fréquentée de la plateforme, avec 158 640 passagers commerciaux (-72,7% vs T1 2019) et Toulouse – Paris CDG enregistre de son côté un recul plus modéré (-66,4% vs T1 2019).

Europe et international :

Avec 107 455 passagers commerciaux transportés (-70,4% vs T1 2019), le trafic en région constitue plus d’un quart du trafic total (+16,8 points vs T1 2019), dominé par la ligne Toulouse-Lyon. Le trafic international représente 16,1% du trafic total avec 66 003 passagers, -93,3% vs T1 2019.

Le trafic européen (61,3% des échanges internationaux) est le plus freiné, avec 40 479 passagers commerciaux transportés (-95,3%). Madrid est la première destination de l’espace Schengen au 1er trimestre, alors que le trafic hors Schengen est pratiquement à l’arrêt en l’absence du trafic britannique. L’essentiel du trafic international (hors Europe) s’est opéré également avec le Maroc, la Tunisie et la Turquie.

Separateur fin article

visuel : Aéroport de Toulouse-Blagnac

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *