L’Agence spatiale européenne (ESA) a sélectionné Airbus Defence and Space, numéro deux mondial de l’industrie spatiale, en tant que maître d’œuvre pour développer et construire le satellite JUICE (JUpiter ICy moons Explorer). Prévue au lancement en 2022, il s’agit de la première grande mission du programme Cosmic Vision de l’ESA.  

« JUICE va poser la question suivante : existe-t-il actuellement, en dehors de la Terre et au sein du Système Solaire, des mondes possédant les conditions propices à la vie ? » a déclaré François Auque, Directeur général de Space Systems.

Pour y répondre, Airbus Defence and Space va développer et construire un satellite ultra-performant pour explorer le système jovien; un véritable défi pour les ingénieurs.

© Airbus Defence and SpaceAprès son lancement par Ariane 5, JUICE entamera une phase de croisière de sept ans et demi, au cours de laquelle il effectuera plusieurs manœuvres d’accélération gravitationnelles (afin d’économiser du carburant et de l’énergie) autour de la Terre, de Mars et de Vénus, avant d’atteindre le système jovien. Une fois inséré dans l’orbite de Jupiter, JUICE effectuera de multiples survols afin de réaliser un circuit orbital complet durant trois ans et demi. À l’issue de cette phase, il sera placé en orbite autour de Ganymède, devenant ainsi le premier véhicule spatial à entrer en orbite autour d’un satellite aussi loin dans le système solaire. A bord du satellite, des caméras de navigation seront spécialement dédiées à cette mission complexe.

JUICE est la première mission européenne à destination de Jupiter et repose sur le thème central de l’émergence de mondes habitables autour des géantes gazeuses. JUICE examinera le système jovien et ses lunes glacées en se concentrant particulièrement sur les trois planètes qui abritent, potentiellement, des océans (Europe, Ganymède et Callisto). La mission étudiera les lunes en abordant les deux grands aspects suivants : quelles sont les conditions requises pour la formation d’une planète et pour l’émergence de la vie ?

Pour réaliser sa mission scientifique, le satellite emportera dix instruments couvrant un large éventail de techniques de mesures (capteurs optiques, submillimétriques, radars, électromagnétiques, plasma et de particules). Pour éviter toute perturbation des instruments scientifiques, le satellite présentera un niveau de propreté magnétique sans précédent.

D’une masse de 5,5 tonnes, JUICE sera alimenté par un grand générateur solaire de 97 m², le plus grand jamais réalisé pour une mission interplanétaire. Ce dispositif garantira que le satellite produit suffisamment d’énergie, même dans un environnement faiblement éclairé par la lumière du Soleil comme celui de Jupiter.

© Airbus Defence and SpaceAirbus Defence and Space possède une très large expérience en matière de conception et de construction de satellites d’exploration scientifique, en ayant participé à toutes les missions interplanétaires européennes.

L’entreprise a développé une expertise unique en matière d’autonomie, permettant aujourd’hui aux satellites d’être en autosuffisance durant des phases de croisière de longue durée (comme la mission Rosetta), mais aussi dans l’élaboration de plans de propreté électromagnétique rigoureux, essentiels à des missions comme Swarm, dédiée à la mesure du champ magnétique terrestre.

Airbus Defence and Space est le maître d’œuvre du satellite JUICE, et s’appuiera sur ses sites de Toulouse (France), Friedrichshafen (Allemagne), Stevenage (Royaume-Uni) et Madrid (Espagne).

///

Visuel haut de page : « ATV-4 Albert Einstein lifts off from Kourou (1) » by DLR German Aerospace Center; ESA/S. Corvaja – Ariane 5 / ATV-4 « Albert Einstein ». Licensed under CC BY 2.0 via Wikimedia Commons.

Laisser un commentaire