Alors que le ministre malaisien des Transport à déclaré ce dimanche que le flaperon était bien celui d’un Boeing 777, l’AFP et Reuters indiquent que de nouveaux débris métalliques ont été retrouvés dimanche par des promeneurs en bord de mer, aux abords du lieu de découverte des précédents débris.

L’objet métallique, qui ressemble fortement à une poignée de valise, comporte des inscriptions en Chinois mais rien n’indique qu’il existe un lien avec la valise retrouvée jeudi dernier. Il pourrait même s’agir d’une échelle ou des restes d’un petit escabeau.

Objet

/// Plusieurs objets échoués depuis mai 2015

Par ailleurs, selon nos confrères de The Telegraph, plusieurs objets échoués auraient été trouvés sur l’île depuis plusieurs mois. Ces derniers, dont deux restes de valises et un siège de couleurs bleu découverts par la même personne que le flaperon du Boeing 777, ont fini brulés sur la plage.

Ce n’est qu’hier que Nicolas Ferrier, l’homme ayant retrouvé le flaperon sur la plage de Saint-André, a révélé avoir fait plusieurs découvertes depuis le mois de Mai dernier. Ce n’est que maintenant, une fois l’emballement mediatique en route et la supposition de l’appartenance du flaperon au vol 370 de la Malaysia Airlines que l’homme a fait le lien avec ses précédentes découvertes.

L’homme décrit un siège  » comme un siège de chauffeur de bus  » ainsi que  » des valises «  qu’il a malheureusement détruit par le feu, comme le reste des déchets rejetés par la mer. Sans pouvoir dire si les objets brulés proviennent vraiment d’un crash aérien, à fortiori du vol MH370, nous pouvons remarquer que les cabines des B777 de la compagnie Malaysia Airlines comportent des sièges de plusieurs couleurs dont le bleu comme nous pouvons l’observer sur les photos suivantes.

Cabien 2 777

© JOET73 sur flight-report.com

Cabine classe économique d’un B777 Malaysia Airlines – © JOET73 sur flight-report.com

Voir l’interview de M. Nicolas Ferrier par The Telegraph :

///

Laisser un commentaire