La compagnie nationale néo-zélandaise Air New Zealand et le constructeur européen d’avions turbopropulseurs ATR ont signé jeudi la vente de 15 ATR 72-600 supplémentaires. Une commande évaluée à environ 375 millions de dollars, soit plus de 321,6 millions d’euros.

Après un premier achat portant sur sept ATR 72-600 neuf en 2011, la compagnie avait ensuite converti cinq options et deux droits d’achats en commandes fermes. Air New Zealand exploitera à partir de 2020 une flotte de 29 modèles ATR 72-600, soit la troisième plus grande flotte d’ATR au monde.

©ATR

Les ATR ‘-600’ d’Air New Zealand remplaceront progressivement les modèles ATR ‘-500’ déjà en opération, tout en renforçant le réseau et les services de la compagnie aérienne à travers le pays. D’une capacité de 68 sièges et offrant le confort amélioré d’une cabine dernier cri, ces modèles proposent des compartiments à bagages plus grands et des sièges plus fins et légers, caractéristiques de la nouvelle cabine « Armonia ».

/// ATR très présent en Asie-Pacifique

La réussite incontestable du constructeur toulousain depuis de nombreuses années dans la région Asie-Pacifique, lui ouvre des perspectives de renouvellement et de montée en gamme importante. Les modèle ATR -600 faisant référence en matière d’écoresponsabilité et de flexibilité opérationnelle.

Christopher Luxon, Président Exécutif d’Air New Zealand, a déclaré : « nous exploitons avec succès les appareils ATR depuis plus de 20 ans. Nous sommes ravis de pouvoir poursuivre notre partenariat en intégrant des ATR de dernière génération à notre flotte ». Et d’ajouter, « nous utilisons les ATR -600 depuis 2012 et sommes pleinement satisfaits de ces avions, autant en ce qui concerne l’expérience des passagers qu’en termes d’efficacité opérationnelle (…)».

/// L’ATR 72-600 en bref :

  • Capacité de transport : 68 à 74 sièges
  • Moteurs : Pratt & Whitney Canada PW 127M
  • Puissance maximale au décollage : 2 750 chevaux par moteur
  • Poids maximal au décollage : 23 000 kg
  • Charge maximale : 7 500 kg
  • Autonomie maximale à pleine charge : 900 miles nautiques (1 665 km)

///

Visuels : ©ATR

Laisser un commentaire