Thales Alenia Space annonce la signature d’un contrat avec l’Agence Spatiale Européenne (ESA) pour construire les satellites Copernicus Sentinel-1C et D dédiés à la surveillance de l’environnement. Comme pour les satellites Sentinel-1A et 1B, Thales Alenia Space Italie est à nouveau maître d ’œuvre pour ces nouveaux satellites et sera responsable de la conception, du développement et de l’intégration et des tests.

Sentinel 1 ©Thales Alenia Space

Sentinel 1

Les technologies de base, tels que les modules de transmission/réception et l’électronique centrale pour le radar à ouverture synthétique en bande C, la gestion de données avancées les sous-systèmes de transmissions et l’ordinateur de bord, seront conçues et développées par Thales Alenia Space Italie. Ces modules de transmission/réception ainsi que l’électronique centrale constituent le cœur de l’antenne radar à ouverture synthétique (SAR) en bande C, développée par Airbus Defence & Space selon les spécifications de Thales Alenia Space Italie.

Les satellites Sentinel-1C et 1D qui seront lancés à partir de 2021, font partie intégrante du vaste programme d’Observation de la Terre européen Copernicus (anciennement GMES), programme de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) en partenariat avec la Commission Européenne. L’objectif de Copernicus est d’assurer l’indépendance européenne dans l’acquisition et la gestion de données environnementales de notre planète, afin de soutenir les autorités et les décideurs européens.

Basés sur la plateforme Prima, développée par Thales Alenia Space pour le compte de l’Agence Spatiale Italienne (ASI), Copernicus Sentinel-1C et 1D  auront une masse au lancement d’environ 2,3 tonnes et seront positionnés sur une orbite basse, à 700 kilomètres d’altitude. La résolution oscillera entre 5 et 25 mètres, en fonction du mode opératoire.

/// Observer l’impact humain depuis l’espace

L’objectif principal de la mission Sentinel-1 est de cartographier les zones urbaines et les impacts environnementaux, de mesurer les risques induits par les mouvements de la surface de la Terre, la surveillance de l’environnement marin, la sécurité maritime, la mesure des mers de glace, des forêts et du changement climatique, les réponses rapides aux services d’urgence.

Les programmes Sentinel de l’ESA incluent 6 familles de satellites équipées d’instruments dédiés à des missions spécifiques : Sentinel-1 vise à assurer la continuité des données radar d’ERS et d’Envisat. Sentinel-1A, lancé en avril 2014, est totalement opérationnel alors que Sentinel-1B, dont le lancement est prévu au printemps 2016, termine sa séquence de tests sur le site de Cannes de Thales Alenia Space.

Grâce à la forte implication de l’Agence Spatiale Italienne (ASI) au sein du programme Copernicus, l’Italie joue un rôle de premier rang dans les programmes d’observation de la terre. Ceci est particulièrement vérifié  par l’excellente performance du projet COSMO-SkyMed, qui démontre à la fois la vision stratégique de l’ASI et l’expertise de pointe de l’industrie italienne.

///

Visuels : ©ESA et ©Thales Alenia Space

Laisser un commentaire