La compagnie Brussels Airlines annonce un plan de développement de son réseau long-courrier et le renforcement de sa flotte dès l’été 2016. Au printemps, la compagnie aérienne belge lance une nouvelle route vers Toronto, au Canada, pour combler le vide créé par le départ de Jet Airways sur cette liaison. En parallèle, l’offre vers l’Afrique et les États-Unis sera étendue. 

©Brussels Airlines

Ce plan d’investissement sera créateur d’emplois et synonyme d’une importante croissance du nombre de passagers et du volume de fret de la compagnie. Il doit permettre à Brussels Airlines de poursuivre son rythme de croissance et positionne aussi Brussels Airport comme une plateforme importante pour le groupe Lufthansa et Star Alliance.

La compagnie programme l’arrivée dans sa flotte de deux avions long-courriers supplémentaire pour proposer plus de sièges aux passagers. Elle mettre en service dès l’été prochain son neuvième Airbus A330, puis un dixième dans les prochains 12 à 15 mois.

/// Renforcer l’offre transatlantique et le réseau Africain

La compagnie relira donc Bruxelles à Toronto dès le mois d’avril à raison de cinq vols par semaine. La présence  à Toronto d’Air Canada, un important partenaire Star Alliance de Brussels Airlines, permet aux passagers de voyager vers de nombreuses autres destinations canadiennes et américaines. La vente des vols pour Toronto débutera la semaine prochaine.

Brussels Airlines proposera également dès le mois d’avril un sixième vol hebdomadaire vers Washington DC.

En parallèle, Brussels Airlines continue sa croissance sur le réseau africain, en été 2016, le nombre de vols à destination de Kigali (Rwanda) et Entebbe (Ouganda) sera porté respectivement à 6 et 4 vols hebdomadaires. La compagnie étudie aussi la possibilité de liaisons vers Lagos et Libreville.

 //// Joint Venture transatlantique et de l’offre Star Alliance au départ de Bruxelles

United, Air Canada et Brussels Airlines réunissent leurs forces pour compenser le départ de Jet Airways en augmentant leur offre sur le marché transatlantique. Ainsi, le nouveau vol de Brussels Airlines vers Toronto sera également commercialisé en partage de code par Air Canada ; United augmente dès l’année prochaine son offre de vols vers Newark de un à deux vols par jour. Ces vols supplémentaires seront ajoutés à l’offre Brussels Airlines qui les commercialisera comme une destination en partage de code avec United. Les trois partenaires, reliés par un Joint Venture sur le transatlantique, proposeront ainsi en 2016 six destinations transatlantiques au départ de Brussels Airport.

Cette expansion devrait créer environ 140 emplois au niveau du personnel navigant de Brussels Airlines (pilotes et personnel de cabine). Pour l’aéroport de Bruxelles, l’investissement conduit par la compagnie nationale Belges devrait permettre la création d’emplois supplémentaires au niveau de l’enregistrement des vols de Brussels Airlines et de la maintenance, mais aussi impacter positivement les fournisseurs externes de services en charge des activités sur le tarmac, du traitement du fret et du catering.

 

///

Visuels : OO-SFM A330 Brussels Airlines par Maarten Visser sous (CC BY-SA 2.0) et ©BrusselsAirlines

Laisser un commentaire