La semaine dernière, à l’occasion de la visite officielle du président Iranien M. Hassan Rohani, le ministère iranien des Routes et du Développement Urbain, l’Iran Airports Company a entamé des discussions avec plusieurs exploitants aéroportuaires français, afin de moderniser et développer les installations aéroportuaires du pays.

Avec une croissance du tourisme de plus de 35% en 2014 et la récente mise en application de la levée des sanctions internationales, l’activité aéroportuaire représente un fort potentiel de développement en Iran. Sa population importante et la taille de son territoire font de l’Iran un pays particulièrement adapté au mode de transport aérien. Le pays dispose de 9 aéroports internationaux répartis sur son territoire qui intéressent les leaders du secteur. Parmi eux, les acteurs Français tentent de tirer leur épingle du jeu.

/// VINCI Airports signe un protocole d’accord

Le ministère iranien des Routes et du Développement Urbain, l’Iran Airports Company et VINCI Airports ont signé un protocole d’accord portant sur la concession des aéroports de Mashhad et d’Ispahan, respectivement 2e et 5e plates-formes aéroportuaires d’Iran. Cet accord est la première étape d’un processus qui devrait conduire à la mise en place de concessions en vue de la rénovation, l’extension et l’exploitation de ces deux aéroports dans le courant de l’année 2016.

©Vinci Airports

L’aéroport de Mashhad, qui a accueilli 8,2 millions de passagers en 2014, est situé au nord-est du pays et dessert la deuxième plus grande ville iranienne, dont les lieux saints attirent chaque année plus de 20 millions de pèlerins. L’aéroport d’Ispahan, avec 2,6 millions de passagers en 2014, dessert la 3e ville d’Iran, ancienne capitale de l’empire perse aux 16e et 17e siècles, connue pour son très riche patrimoine culturel et historique.

/// Aéroports de Paris et le Groupe Bouygues en discussion exclusive

Aéroports de Paris, Bouygues Bâtiment International, filiale du Groupe Bouygues, et les autorités Iraniennes ont pour leur part signé un accord de principe ouvrant une période de discussion exclusive de 3 mois en vue du développement de l’aéroport international Iman Khomeiny de Téhéran.

Le projet concerne la rénovation du terminal existant, ainsi que le design, la construction et l’exploitation de nouveaux terminaux. Ces projets visent à porter en 2020 la capacité de l’aéroport international de Téhéran à 34 millions de passagers, contre 6,5 millions de passagers actuellement.

/// Lire aussi : Une commande de 118 Airbus pour l’Iran

///

Visuels : Airbus A300B2-203 Iran Air EP-IBV par Curimedia | P H O T O G R A P H Y sous (CC BY 2.0) et ©Vinci Airports

Laisser un commentaire