Thales Alenia Space Belgium a signé avec Airbus Safran Launchers (ASL), un contrat de participation au développement de la chaîne de sauvegarde d’Ariane 6,  incluant le tir de qualification. ASL est le maître d’œuvre du lanceur Ariane 6 pour le compte de l’Agence Spatiale Européenne (ESA).

Ariane 6 est le fruit de la décision prise par le Conseil de l’ESA en décembre 2014, afin que l’Europe conserve sa position de premier plan sur le marché commercial en rapide évolution, tout en répondant aux besoins des missions institutionnelles européennes. Le programme prévoit deux versions : Ariane 6.2, à deux propulseurs d’appoint (ou boosters), destinée aux satellites institutionnels et Ariane 6.4 avec une capacité de lancement double (deux satellites en même temps), à quatre boosters, destinés aux marchés commerciaux. Le premier vol d’Ariane 6 est attendu pour l’année 2020.

La fonction principale de la chaîne sauvegarde est de neutraliser le lanceur dans le cas où la trajectoire suivie met en péril des personnes ou des biens. Les boîtiers électroniques qui constituent le cœur du système de sauvegarde seront intégralement conçus et réalisés par Thales Alenia Space Belgium. Ils seront complètés par des équipements communs à Ariane 5, Vega et Soyuz pour constituer l’ensemble de cette chaîne de sauvegarde.

Ce nouveau contrat renforce la position de Thales Alenia Space Belgium, fournisseur d’équipements pour la famille des lanceurs Ariane (de 1 à 6) depuis plus de 40 ans.

© ESA–D. Ducros

///

Visuels : Ariane 6 – © ESA–D. Ducros

Laisser un commentaire