L’annonce est tombée hier, jeudi 3 mars, dans le cadre du 34e sommet franco-britannique à Amiens, en présence de François Hollande et de David Cameron. Paris et Londres devraient respectivement verser la somme d’un milliard d’euros pour développer en commun un drone de nouvelle génération.

IMG01_FCAS_DEF-1-600x337

Une enveloppe de près de 155 millions d’euros avait été débloquée pour la réalisation d’une étude de faisabilité du projet de drones stratégiques de combat lors du sommet franco-britannique de 2014.

Dassault Aviation et ses partenaires se félicitent de la volonté commune de la France et du Royaume-Uni de poursuivre la coopération en matière d’aéronautique militaire, et en particulier de lancer une nouvelle phase en 2017 avec le développement « échelle 1 » d’un démonstrateur opérationnel d’UCAS (Unmanned Combat Air System). Pour Eric Trappier, Président-Directeur général de Dassault Aviation : « Il est important de préparer le futur dans le domaine stratégique des drones de combat ».

Pour mener ce projet à bien et rattraper le retard des deux nations dans le domaine des drones de combat, la France et le Royaume- Uni investiront donc la somme de 2 milliards d’euros et espèrent voir voler un premier démonstrateur au cour de l’année 2017.

IMG04_FCAS_DEF-1-556x600

///

visuels : Dassault Aviation

Laisser un commentaire