L’Europe a été victime d’une nouvelle série d’attentats à Bruxelles en Belgique où trois explosions ont eu lieu dans la matinée à l’aéroport international Brussels Airport et dans une station de métro du centre ville. L’attaque, dont le bilan provisoire fait état de plusieurs dizaines de morts et de nombreux blessés, n’est pas encore revendiquée.

Il est autour de 8h ce matin lorsqu’une première explosion, suivie d’une seconde se font ressentir à l’aéroport international de Bruxelles, Brussels Airport. Les déflagrations proviennent du hall départ dont les façades vitrées ont été soufflées par l’explosion. L’aéroport de Bruxelles est alors immédiatement évacué et fermé au trafic aérien qui doit se dérouter vers d’autres aéroports voisins, comme Amsterdam ou Lille. Une partie des passagers en zone réservée est même débarquée sur le tarmac.

 

Le métro ainsi que les gares sont aussi fermés et les autorités Belges invitent la population à rester où elle se trouve et ne pas sortir. S’ensuit une heure très tendue pour les habitants de la capitale dont les infrastructures téléphoniques se trouvent rapidement saturées par les très nombreux appels téléphoniques passés simultanément. Les autorités belges ont immédiatement relevé le niveau d’alerte de sécurité anti-terroriste à 4, soit le niveau d’alerte maximum. Selon plusieurs médias français et belges, les autorités européennes redoutaient une menace imminente possiblement en Belgique aux Pays-Bas ou en Allemagne.

Par ailleurs, l’aéroport de Bruxelles toujours en cours d’évacuation, a mis en place un numéro d’urgence à composer pour les personnes qui auraient des proches présents sur les lieux (0032) (0) 2/753.73.00 – Le Quai d’Orsay, Ministère des Affaires étrangères a mis en place une cellule de crise avec un numéro d’urgence accessible depuis la France : 01 45 55 80 00.

En France, le renforcement des contrôles de sécurité est mis en place dans les aéroports, les gares, les transports en commun mais aussi d’avantage de contrôles maritimes et routiers, notamment aux péages et frontières sur le territoire Français. En Ile-de-France où le préfet de police a déployé dès ce matin 400 policiers supplémentaires dans les aéroports, gares et stations de métros. De même 600 autres policiers et gendarmes sont déployés sur le reste du territoire en plus des effectifs déjà en place.

Plusieurs mesures exceptionnelles, annoncées en fin de matinée par le Ministre de l’intérieur M. Bernard CASSENEUVE, sont mises en place par les autorités françaises.

  • L’accès aux zones publiques des infrastructures de transport sont désormais exclusivement réservé au personnes munies d’un titre de transport et/ou d’une pièce d’identité.
  • Des messages de sécurités seront diffusés au grand public dans les transports en commun.
  • Des patrouilles de sécurité vont être déployées sur ces sites pour soutenir les dispositifs en place dans le cadre du dispositif « sentinelle »
  • Enfin des mesures de contrôle et de palpations vont être systématisées et déployées dans les zones publiques des infrastructures de transport.

/// La situation à l’aéroport de Bruxelles

Les opérations de l’aéroport sont suspendues pour le reste de la journée et en conséquence, tous les vols vers et depuis l’aéroport de Bruxelles sont annulés aujourd’hui. Les passagers sont priés de contacter leur compagnie aérienne pour plus d’instruction. L’aéroport demande avec insistance d’éviter les alentours de l’aéroport.

Brussels Airlines, la compagnie nationale belges membre du group Luftansa à communiquer suer les réseaux sociaux et propose aux passagers munis d’un billet pour un vol Lufthansa Group ( Brussels Airlines, Lufthansa , Swiss , Austrian Airlines et Germanwings ) entre aujourd’hui et le 28 Mars à / de / via Bruxelles d’effectuer une nouvelle réservation ou d’obtenir le remboursement gratuit de leur billet.

 

 

AAF /// END

///

 

Laisser un commentaire