Delta Air Lines, plus importante compagnie au monde vient de signer une entente ferme pour l’achat de 75 avions CS100 avec options sur 50 autres avions CS100. De plus Delta Air Lines pourrait décider de convertir dans un second temps un certain nombre d’options en avions CS300.

image gracieusement fournie par Bombardier inc

Cette commande, estimée à près de 5 milliards d’euros, soit 5,6 milliards $ US, apporte une bouffée d’air frais au groupe Bombardier en faisant gonfler le carnet de commande du programme CSeries.

Les négociations entamées il y a plusieurs mois se sont accélérés sous l’effet cumulé de la nécessité pour pers deux firme d’assurer l’avenir. Plus grand groupe de transport aérien au monde depuis sa fusion avec Northwest Airlines en 2008 et chef de fille de l’alliance SKYTEAM, Delta compte 75 000 employés et dessert un réseau de 375 destinations dans 66 pays. Mais la compagnie exploite une flotte de 820 avions dont certains vieillissants approchent de leur date de retrait. Il est donc primordial pour Delta d’assurer à court terme le renouvellement d’appareils approchants pour certains les 30 années d’exploitation au sein de la flotte court-moyen courrier de la compagnie. Ce renouvellement représentent tout de même 181 avions McDonnell Douglas MD-80/90 et 91 Boeing 717.

« Alors que nous remodelons notre flotte pour le futur, l’expérience à bord novatrice qu’offre le C Series complémentera parfaitement le service exceptionnel fourni chaque jour par les gens de Delta », a déclaré Ed Bastian, le nouveau chef de la direction de Delta. « Ces nouveaux avions représentent un investissement robuste et nous permettra de tirer avantage d’économies supérieures en frais d’exploitation, de souplesse pour notre réseau et de la meilleure performance carburant de sa catégorie. »

Cette commande, la plus importante de l’histoire de Bombardier Avions commerciaux, fait de Delta le plus important client des avions C Series. Les livraisons doivent commencer au printemps 2018.

La gamme d’avions C Series qui cible le segment de marché des avions de 100 à 150 places offrirait aux exploitants, selon les chiffres avancés par Bombardier, une valeur supplémentaire pouvant aller jusqu’à 13 millions $ US par avion, soit près de 11,4 millions d’euros. Des performances économiques rendues possibles grâce aux matériaux, technologies, une aérodynamique plus performantes et aux performances du moteur PurePower PW1500G de Pratt & Whitney.

AAF /// END

///

visuels : images gracieusement fournies par Bombardier inc

Laisser un commentaire