L’administration aérienne américaine la (FAA) vient d’approuver l’Airbus A350-900 ETOPS au-delà de 180 minutes de temps de déroutement. Ainsi  les opérateurs affiliés FAA qui recevront leurs A350 dès 2017, seront en mesure de desservir des nouveaux itinéraires plus directs et économes.

A350 XWB WORLD_TOUR_IN AMERICAS NEWARK

Le certificat ETOPS, acronyme anglais pour «Extended-range Twin-engine Operation Performance Standards» est un règlement de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) permettant aux appareils commerciaux équipés de deux moteurs d’emprunter des routes aériennes comportant des secteurs de vol à plus d’une heure d’un aéroport de secours, en particulier pour les parcours transocéaniques. En fonction d’une certification théorique puis des performances de fiabilité constatées sur les moteurs, les autorités aériennes apposent une certification exprimée en minutes ETOPS-90, ETOPS-120, ETOPS-180.

L’approbation de la FAA, comprend «ETOPS 180min» dans la spécification de base, mais aussi des dispositions pour un maximum ETOPS 300min qui correspond à un déroutement maximal de 2.000 miles nautiques (nm), soit 3704 kilomètres avec un moteur en panne dans des conditions atmosphériques normales. L’option 300min ETOPS facilitera les routes transocéaniques dans le Nord et le Pacifique, pour des routes entre l’Asie du Sud-Est ou l’Australie et les États-Unis. En utilisant des routes plus directes, les opérateurs seront en mesure de maximiser l’efficience des vols en utilisant moins de carburant et en réduisant les émissions de CO2.

A terme, quand l’appareil et ses moteurs auront accumulés suffisamment d’expérience en service, la FAA devrait accorder la certification ETOPS 370min, qui étendra la distance de déroutement à 4630 kilomètres, soit 2500 nm.

Fin Mars 2016, l’A350 XWB comptait 777 commandes pour 41 clients. Le constructeur européen estime que 70% des heures de vols des A350 seraient ETOPS.

A350 - Airbus

©Airbus

AAF /// END

///

visuels  : Airbus

Laisser un commentaire