La Marine nationale française a réceptionné le dernier d’une série de quatre Falcon 50 de Surveillance Maritime (Surmar) pour assurer dans les meilleurs conditions ses missions de lutte contre la piraterie, les trafics et la pollution, de contrôle de la pêche, de recherche et de sauvetage en mer.

Falcon 50 Surmar ©Vincent Massé – Tous droits réservés

Ces quatre Falcon 50 Surmar, précédemment affectés au transport gouvernemental, ont fait l’objet d’un chantier de transformation chez Dassault Aviation Mérignac, près de Bordeaux pour recevoir un radar de détection, un système optronique, un nouveau cockpit et des hublots d’observation. Les deux pilotes disposent ainsi d’une instrumentation moderne, articulée autour de quatre écrans multifonctions et d’un système de gestion de vol FMS optimisé pour les vols de recherche à basse altitude.

Avec les quatre premiers exemplaires livrés au début des années 2000, la Marine nationale met désormais en œuvre huit Falcon 50 Surmar. Dassault Aviation équipe la Marine nationale pour la mission Surmar depuis les premiers Falcon 200 Gardian livrés au début des années 80.

/// Caractéristiques des Falcon 50 Surmar

  •  Longueur : 18,80 mètres
  •  Envergure : 18,90 mètres
  •  Hauteur : 6,97 mètres
  •  Masse à vide : 9 150 Kg
  •  Masse maximale : 18 500 Kg
  •  Motorisation : 3 réacteurs à double flux Garrett  TFE 731-3-1C
  •  Vitesse : 685 km/h ou 370 nœuds
  •  Distance franchissable : 2 700 nautiques
  •  Rayon d’action : 1 300 nautiques
  •  Autonomie : 6h30
  •  Distance franchissable : 2 700 nautiques
  •  Plafond : 45 000 pieds
  •  Équipage : 5 personnes

La nouvelle génération de Falcon Surmar proposé par Dasault Aviation a été lancée avec la commande d’un Falcon 2000 MRA  par les gardes-côtes japonais.

///

visuels :  ©Vincent Massé – Tous droits réservés  et © Dassault Aviation – A. Pecchi

Laisser un commentaire