Bombardier vient de confirmer la finalisation de l’entente définitive pour l’investissement de plus de 880 million d’Euros soit 1 milliard de Dollars US par le gouvernement du Québec dans la société en commandite nouvellement crée : la « SCACS » ou Société en commandite Avions C Series.

CS100 Bombardier - image gracieusement fournie par Bombardier inc

Cette nouvelle entité sera en mesure d’assurer la continuité du programme d’avions de nouvelles générations du constructeur canadien C Series. De quoi finir de rassurer les premières compagnies clientes alors que la livraison du premier CS100 à SWISS, compagnie de lancement, est imminente. Les actifs, les passifs et les obligations du programme d’avions C Series seront transférés dans la SCACS et l’investissement du gouvernement québécois sera réalisé en deux versements de 500 millions $ US, les 30 juin 2016 et 1er septembre prochain. La SCACS sera ainsi détenue à 50,5 % par Bombardier et à 49,5 % par le gouvernement du Québec, par l’entremise de son mandataire Investissement Québec. « Nous sommes reconnaissants de la confiance que le peuple et le gouvernement du Québec ont en la C Series. Leur investissement accélérera l’élan que nous avons créé, renforcera la confiance qu’ont nos clients dans les avions et fournira à Bombardier la flexibilité financière dont elle a besoin pour livrer concurrence et gagner. » a déclaré Alain Bellemare, président et chef de la direction, Bombardier Inc.

Dans le cadre de l’entente, le siège social stratégique, financier et opérationnel de la SCACS, ainsi que les activités d’assemblage et de fabrication, les services d’ingénierie et les activités de recherche et développement de la SCACS seront conservés dans la province de Québec, pendant au moins 20 ans.

Bombardier conservera le contrôle opérationnel du programme C Series et les résultats du programme seront inclus dans ses résultats financiers consolidés. Le conseil d’administration de la SCACS sera composé de cinq administrateurs, dont trois seront proposés par Bombardier et deux par le gouvernement du Québec. L’investissement a été approuvé par le conseil d’administration de Bombardier et par le Conseil des ministres du Québec et sera entièrement affecté au fonds de roulement de la SCACS.

AAF /// END

///

visuels : images gracieusement fournies par Bombardier inc

Laisser un commentaire