L’avionneur européen a débuté l’assemblage final du premier appareil A330neo sur sa ligne d’assemblage final à Toulouse. L’appareil, un A330-900, est actuellement à la station 40 pour effectuer la jonction des ailes au fuselage central.

Nouveau membre de la famille A330 large fuselage, l’A330neo s’appuie sur nombre de technologies éprouvées offrant polyvalence et fiabilité, mais devrait réduire la consommation de carburant de 14 % par siège. Ces économies sont rendues possibles grâce aux  nouvelles ailes inspirées de celles de l’A350 avec des Sharklet et des moteurs Rolls-Royce Trent 7000. L’A330neo bénéficie de la même conception du cockpit que son grand-frère et permettra aux pilotes d’obtenir une qualification de type commune pour l’A330 et l’A350. En seulement huit jours, ils pourront bénéficier d’une licence unique et voler sur les deux aéronefs.

Grâce aux technologies de nouvelle génération qu’il embarque, l’A330neo offrira une distance franchissable supplémentaire de 400 miles nautiques. Il sera décliné en deux versions avec des distances franchissables de 6550 miles nautiques pour le modèle A330-900 et 7.500 miles nautiques pour l’A330-800. À ce jour, 10 clients ont commandé un total de 186 A330neo, parmi lesquels la compagnie indonésienne Garuda Indonesia qui a commandé 14 A330-900neo ou TAP Portugal qui en attend également 14 exemplaires. Lancé en Juillet 2014, le programme A330neo devrait connaitre ses premières livraisons à partir du 4ème trimestre 2017.

AAF /// END

///

visuels : Airbus

Slider

 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *