Le moteur LEAP-1C de CFM International, la version destinée à l’avion chinois de nouvelle génération le COMAC C919, a obtenu simultanément cette semaine les certifications de type des agences de la sécurité aérienne européenne et américaine. Le moteur peut désormais faire son entrée en service commercial sur le C919 du constructeur chinois.

Le motoriste CFM International termine l’année 2016 en beauté avec la double certification de la dernière des trois versions de sa nouvelle gamme « LEAP ». Il est d’ailleurs le seul motoriste au monde à obtenir la double certification de ses moteurs. Officiellement été lancé en décembre 2009 lorsque COMAC a sélectionné le LEAP-1C comme unique motorisation occidentale pour propulser son nouvel avion de 150 places, le C919, le moteur LEAP comprend un système propulsif totalement intégré incluant le moteur, la nacelle et les inverseurs de poussée.

Tous les éléments de l’IPS, ainsi que le pylône développé par COMAC, ont été conçus conjointement, permettant au LEAP-1C de bénéficier d’une aérodynamique améliorée, d’un poids optimisé et d’une maintenance simplifiée.

Outre l’inverseur de poussée du LEAP-1C, développé par Nexcelle société commune de Safran Nacelles et de Middle River Aircraft Systems une filiale de GE Aviation, le LEAP-1C intègre des technologies de rupture, comme des aubes et un carter de soufflante en matériau composite tissé 3D, un système de rejet des débris unique en son genre, l’utilisation de composites à matrice céramique ou encore d’aluminure de titane (Ti-Al). Les moteurs LEAP actuellement en service commercial offrent aux opérateurs des améliorations à deux chiffres en termes de réduction de la consommation et d’émissions de CO2, par rapport au meilleur moteur actuel de CFM. Le LEAP permet également de réduire considérablement le niveau de bruit et les émissions de gaz, en concevant des faibles coûts opérationnels et une fiabilité qui ont fait la renommée de CFM.

/// Les étapes clés

  • Fin 2014 : LEAP-1C est fixé sur un B747 modifié pour son programme d’essais en vol – site d’essais de GE en Californie
  • Novembre 2015 : premier C919 sort des usines COMAC – Shanghaï
  • Novembre 2016 :  le constructeur chinois démarrait pour la première fois les moteurs pendant dix minutes, sur la base d’une procédure de ralenti sol – aéroport international de Shanghai-Pudong.
  • Décembre 2016 : certification de type simultanée des agences aériennes AESA et FAA

LEAP-1C CFM International

AAF /// END

///

visuels : et Safran

Laisser un commentaire