Airbus commence à négocier avec le secteur fleurissant de l’industrie du jeu video et de la simulation aérienne en lançant son label officiel auquel pourront avoir accès les éditeurs de logiciels.

Le constructeur européen souhaite désormais encadrer l’utilisation de sa marque et de son image, tout en encourageant le développement d’applications et d’add-ons pour des logiciels bien connus des passionnés tel que Flight Simulator, X-plane ou encore Prepar3D un simulateur développé par Lockheed Martin.

Dans les faits, les développeurs pourront appliquer le label et la mention «Produit officiel Airbus». Une campagne de communication sera lancée cette année pour communiquer avec le secteur et Airbus surveillera les nouvelles versions mises sur le marché en se rapprochant des sociétés éditrices pour acquérir une licence officielle.

Cette nouvelle stratégie mobilise l’expertise de différents services à Toulouse, Hambourg et en Inde. « Des experts Airbus du service clients, de la formation, des contrats et de la communication sont impliqués » précise Heike Blum, conseiller juridique sur la propriété intellectuelle d’Airbus.

Airbus souhaite donc mieux encadrer les pratiques des éditeurs de logiciels pour maîtriser son image sans préciser pour autant l’intérêt financier que ce label pourrait engendrer. Sur le marché de la simulation aérienne, qui concerne des millions d’utilisateurs dans le monde, les passionnés doivent souvent en plus du logiciel de base acheter des avions en suppléments pour piloter l’appareil de leur rêve. Des avions virtuels très soignés et réalistes dont les prix de vente peuvent atteindre 70€ l’unité.

AAF /// END

///

visuel : capture d’écran X-plane avec l’A320neo et Airbus


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *