Le premier constructeur mondial de turbopropulseurs, a obtenu la certification de son nouveau système de contrôle des vibrations (VMS), qui permettra aux compagnies aériennes de contrôler et ajuster en permanence les vibrations des hélices. Cette innovation apporte un meilleur confort aux passagers en diminuant au maximum le bruit du moteur en cabine mais permet aussi d’améliorer la fiabilité des composants du moteur et de l’avion pour réduire les coûts de maintenance directs.

ATR 42-600

Le nouveau système VMS sera disponible sur tous les nouveaux avions à compter de mars 2018 et pourra aussi être installée sur les appareils déjà en opération au moyen de Bulletins de service.
Il sera installé de façon permanente sur les avions et remplacera les anciens systèmes temporaires d’outillage au sol utilisés pour contrôler les vibrations du moteur.

Le système VMS mesure en temps réel les vibrations au niveau du moteur au moyen d’un capteur d’accélération, ou accéléromètre, placé sur chaque moteur au plus près de l’hélice. Les analyses de vibrations réalisées tout au long du vol au niveau du dispositif de contrôle des vibrations sont sauvegardées après le vol et les équipes de maintenance peuvent y accéder facilement au moyen de l’interface MCDU [Multifunctional Control Display Unit]. Le rapport VMS généré est ensuite inclus dans le système de suivi de l’état de l’avion [Aircraft Condition Monitoring System)] et s’accompagne de directives précises destinées aux équipes de maintenance de la compagnie pour l’équilibrage des hélices. « Ce nouveau système VMS est un autre exemple d’innovation développée par ATR qui permet à nos clients de gagner en efficacité sur leurs opérations de maintenance. (…) afin que ceux-ci puissent réduire au maximum le temps d’immobilisation au sol de leurs avions et maximiser les revenus qu’ils génèrent. » explique Tom Anderson, Directeur des Programmes et du Service Client d’ATR. Grâce à cet équipement, qui sera fourni par Meggitt Sensing Systems, les compagnies aériennes n’auront plus besoin d’organiser des essais au sol réguliers ou de mettre du personnel de maintenance sur les vols commerciaux, ce qui permettra d’améliorer l’efficacité de la maintenance.

AAF /// END /// LIVE ACTU

Charger plus d'articles

///

visuels :  F.Péraudeau et ATR


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *