L’aéroport de Bordeaux reste sur une lancée positive malgré le recul du trafic des lignes vers Paris dont la fréquentation est en berne depuis l’arrivée de la LGV entre les deux villes. En février, la croissance globale de la plateforme est de +2,8%, stimulée par le trafic international avec +23,9%, lui-même porté par l’activité low cost dont le trafic progresse de +20%.

Le trafic national recule de 11,2% à Bordeaux en février, largement impacté par les épisodes de neige du 6 au 8 février et la grève Air France. Sans l’activité des vols vers Paris, la croissance de l’aéroport atteindrait +16,7% en février. Le trafic domestique enregistre 196 100 passagers soit une baisse de 11,2% liée au recul des vols vers Paris de 24,8%. Les dessertes transversales continuent d’afficher une croissance notamment à Nice +24,4%, Strasbourg +5% ou Marseille +4,3%.

Les vols réguliers internationaux stimulent l’activité de l’aéroport avec une croissance de +23,9%, soit 181 500 passagers. Les plus belles progressions du mois dernier ont été observées sur les destinations où le trafic a doublé par rapport à 2017 : Dublin +140% avec Aer Lingus, Bruxelles +103% avec Brussels Airlines et easyJet mais aussi Prague +105% avec Volotea. Les hubs internationaux affichent également des performances significatives : Madrid +62,7%, Lisbonne +34,5% et dans une moindre mesure Amsterdam +9,7% avec 18.000 passagers, Londres Gatwick +14,9% avec 17 700 passagers et Genève + 16,3% avec 15.200 passagers.

L’activité low cost affiche +20% de croissance avec 182 460 passagers en février. EasyJet reste la première compagnie en terme de volume avec 114 100 passagers, +9,1%, suivie de Ryanair 26 300 passagers, +16,9% et Volotea avec 16 937 passagers, +76,3%. Cette tendance à la hausse du trafic des transporteurs low-cost devrait encore s’accentuer dans les mois prochains à Bordeaux-Mérignac suite à l’ouverture dès la fin du mois de mars d’une base EasyJet qui connaitra de nouvelle ouverture de lignes.

AAF /// END /// LIVE ACTU

Charger plus d'articles

Exprimez-vous en laissant un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.