La plateforme suisse romande a adressé à l’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) une demande pour autoriser des vols de calibrage des installations ILS, le système d’approche aux instruments, en dehors des heures d’exploitation ordinaires de l’aéroport.

Les normes de l’aviation civile internationale imposent de contrôler régulièrement le bon fonctionnement et la précision des aides à la navigation sur les aéroports. À cette fin, un avion spécialement équipé est utilisé pour faire une série d’approches. En Suisse, ses vols de calibrage sont effectués sous l’égide de Skyguide, l’autorité responsable de la surveillance de l’espace aérien. Or ces vols de calibrage durant la journée sont de nature à perturber le trafic aérien de la plateforme qui ne dispose que d’une seule piste pour le trafic aérien. L’OFAC a estimé que les vols de calibrage perturbent effectivement le trafic aérien, rendent l’exploitation plus compliquée et a délivré une autorisation exceptionnelle pour les planifier la nuit, après la fermeture de l’aéroport.

Genève Aéroport a donc l’autorisation d’organiser une première campagne de calibrage durant les nuits du 26 au 27 mars et du 27 au 28 mars 2018 et une seconde campagne est projetée durant les nuits du 17 au 18 septembre et du 18 au 19 septembre 2018.
En cas de besoins supplémentaires ou d’aléas météorologiques Genève Aéroport a obtenu l’autorisation d’effectuer des vols de mesure durant des nuits de réserve : du 28 au 29 mars, du 4 au 5 avril et du 5 au 6 avril et, pour la seconde campagne, les nuits du 19 au 20 septembre, du 20 au 21 septembre, du 8 au 9 octobre et du 9 au 10 octobre 2018.

visuel : Genève Airport

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

Laisser un commentaire