La plateforme niçoise, 3e aéroport français et 1er aéroport de province en 2017 avec plus de 13 millions de passagers, vient d’annoncer le lancement des projets d’extension de son Terminal 2, qui lui permettront de porter sa capacité à 18 millions de passagers par an. Ces investissements, dont le  budget n’est pas encore arrêté à ce stade, ne remettent pas en question les engagements de l’aéroport sur la trajectoire à la baisse des redevances aéroportuaires.

Vue aérienne de l'aéroport Nice Côte d’Azur

Nice prépare l’avenir avec deux projets d’envergures à commencer par la construction d’une nouvelle jetée qui sera livrée mi-2021. Cette dernière permettra d’augmenter le nombre de portes d’embarquement de manière à traiter de façon totalement mixte et modulaire, les passagers Schengen et non-Schengen. Elle disposera de 6 postes avions de type A320 qui seront créés dès cet hiver et pourra aussi accueillir 2 avions gros porteurs de type Airbus A380. Cette même jetée permettra aussi de traiter les avions en « faux contact » avec l’embarquement et le débarquement des passagers directement à pied depuis la jetée. Les postes avions de la nouvelle jetée seront munis d’une alimentation électrique de 400Hz pour limiter l’usage des moteurs auxiliaires des avions au sol.

vue extension terminal 2

/// Faire gagner du temps aux compagnies et aux passagers

Dans l’industrie du transport aérien, les transporteurs et notamment les low-cost, souhaitent pouvoir rester le moins longtemps possible au sol et plébiscite les installations qui facilitent et accélèrent le traitement de leurs opérations. Un nouveau Terminal non low-cost ouvrira ses portes à l’horizon 2022/2023, pour permettre le développement des trafics court- et long-courriers en accueillant comme c’est déjà le cas des 2 terminaux existants des compagnies traditionnelles et compagnies low-cost.

Cette extension, qui ne comprendra pas de nouvelle zone commerciale, pourra traiter les Arrivées / Départs et disposera de banques d’enregistrement, de tri-bagages, de tapis de livraison bagages et devrait intégrer les dernières évolution et technologies de sûreté, comme des portiques automatiques. Les passagers devrait par ailleurs bénéficier d’espaces d’attente plus vastes et plus confortables.

vue extension terminal 2

/// Maîtriser et limiter la consommation d’énergie

Les projets retenus par l’Aéroport de Nice répondent à une conception durable et doivent respecter les exigences d’un cahier de normes environnementales strictes. Ce dernier plébiscite notamment l’utilisation d’énergies inépuisables pour rafraîchir les espaces publics en utilisant la sur-ventilation naturelle et le « free-cooling » de nuit qui sera couplée à l’inertie du bâtiment. L’utilisation de matériaux bio-sourcés, comme des planchers bois issus de forêts gérées durablement ou des matériaux à faible impact sur l’environnement et à faible émission de Composés Organiques Volatils (COV) et privilégié alors que la protection passive de l’enveloppe du bâtiment évitera tout effet d’échauffement solaire et une surconsommations d’énergies de refroidissement. Enfin, l’apport en lumière naturelle et des dispositifs de détection de présence seront notamment mis en œuvre pour limiter la consommation électrique.

visuels : Aéroport de Nice

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *