L’avion de nouvelle génération du constructeur Canadien semble avoir séduit David Neeleman, fondateur de Morris Air, WestJet, JetBlue Airways, Azul Brazilian Airlines et investisseur de la compagnie portugaise TAP, pour lancer une compagnie qui devrait opérer des vols point à point sur le territoire américain.

Batisée Moxy Airways, la future compagnie devrait selon Bloomberg relier des aéroports secondaires autour des grandes villes américaines telles que New York, Washington, San Francisco, Los Angeles, Boston ou Chicago aux agglomérations moins importantes avec une offre haut de gamme. Elle pourrait en effet proposer en cabine des sièges plus spacieux, du Wifi et une collation gratuite à ses passagers.

Son fondateur, David Neeleman aurait déjà levé 100 millions de dollars pour la création de Moxy et passé commande de 60 avions Bombardier CS300 dont les livraisons s’étaleraient entre 2020 et 2024.

Si cette commande de 60 CS300 se confirmait début juillet, Moxy Airways deviendrait le plus gros acheteur du programme CSeries de Bombardier après Delta et ses 75 exemplaire de CS100. Les CS300 de Moxy Airways ont toutes les chances d’être assemblés aux USA et de sortir parmi les premiers de la future ligne d’assemblage que Bombardier et Airbus doivent installer à Mobile, en Alabama. Rappelons que les deux constructeurs ont récemment indiqué que cette dernière devrait effectuer ses premières livraisons dès 2020.

visuels : Bombardier

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *