Le groupe aéronautique français a terminé l’exercice 2018 avec un chiffre d’affaires de 5,1 milliards d’Euros et réalise une marge opérationnelle de 9,2%, qui monte à 13,2% en ajoutant l’indemnité de Safran pour solder le différend lié aux difficultés rencontrées sur le moteur Silvercrest du programme Falcon 5X.

Le chiffre d’affaires 2018 du groupe s’élève à 5,08 milliards d’euros contre 4,87 milliards d’euros en 2017, avec une part à l’Export de 78%. Le résultat net 2018 est de 681 millions d’euros contre 410 millions d’euros en 2017.

/// Les livraisons 2018

Au cours de l’année écoulée Dassault Aviation a livré 41 appareils Falcon et 12 Rafale (3 à la France et 9 à l’Egypte). Grace à la prise de commande de 42 Falcon en 2018 (vs 38 commandés en 2017), son carnet de commandes compte désormais 101 Rafale et 53 Falcon, pour un montant total de 19,37 milliards d’euros.

 

Au cours de la conférence, Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation a expliqué que 23 Rafale ont désormais été livrés à l’Egypte, qui attend un dernier exemplaire restant à livrer. En Inde les forces armées indiennes se préparent à l’entrée en service des Rafale (36 Rafale commandés) et le groupe Dassault a répondu en juillet 2018 au « Request For Information » pour fournir 110 avions de combat à l’Indian Air Force. Rappelons qu’en mai 2017 Dassault avait répondu au « Request For Information » pour fournir 57 avions de combat à l’Indian Navy. La France a reçu 3 Rafale en 2018 ce qui porte le total des Rafale livrés à 152 sur les 180 commandés. La livraison des 28 Rafale restant reprendra en 2022. Avec la livraison à la France des deux derniers Rafale Marine rétrofités du standard F1 au standard F3, l’ensemble des 10 Rafale Marine sont maintenant au standard F3.

Notons aussi la livraison au Japon du 1er Falcon 50 SURMAR doté en rétrofit d’une trappe de largage de chaines SAR (Search And Rescue) et la commande d’un 5e Falcon 2000 SURMAR de surveillance maritime par les garde-côtes japonais

/// Perspectives 2019

Début février le constructeur a livré le premier Rafale à l’État du Qatar au cours d’une cérémonie qui s’est tenue dans ses installations de Bordeaux-Mérignac.

 

En 2019, le groupe va notamment mener à bien les études SCAF pour obtenir le lancement d’un démonstrateur de l’avion de combat du futur au Salon du Bourget en juin prochain. Parallèlement, le développement du Falcon 6X va se poursuivre pour une entrée en service prévue en 2022.
Cette année, le groupe prévoit de livrer 45 Falcon et 26 Rafale Export en 2019, avec un chiffre d’affaires « en forte hausse ».

 

—♦—

visuels : G.Tergant et Dassault AviationAAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *