Malgré une météo capricieuse et un ciel chargé d’humidité en raison de la proximité de la base aérienne 120 de Cazaux avec l’océan Atlantique, qui est bien plus frais que la terre ferme en ce dernier week-end de juin post-canicule, le public réuni en Gironde a profité du plateau statique et des quelques démonstrations qui ont quand même pu se dérouler.

Le programme du samedi a particulièrement  été impacté par la météo et le plafond qui est resté très bas toute la journée, poussant les organisateurs à revoir le programme de vol heure par heure et à avorter plusieurs démonstrations, notamment celles des patrouilles.

 

—♦—

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : contributeurs et rédaction AAF


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *