Trois ans après son dernier atterrissage à Abou Dhabi (Émirats arabes unis) dans le cadre de son tour du monde sans carburant, Solar Impulse, l’avion à énergie solaire piloté par Bertrand Piccard et André Borschberg pourrait bien de nouveau reprendre les airs pour débuter une nouvelle vie d’avion d’essais pour une start-up espagnole.

André Borschberg à bord du Solar Impulse 2

Solar Impulse SA et l’entreprise Skydweller, qui est basée en région de Castilla – La Mancha en Espagne, viennent de signer un accord pour une future utilisation de l’avion solaire.

L’objectif est de permettre à Skydweller de s’appuyer sur les 15 années de recherche et l’expérience des vols à énergie solaire de Solar Impulse pour développer, tester et industrialiser des véhicules à vol perpétuel sans pilote pour des applications dans de nombreux domaines tels que la surveillance des ressources naturelles, la collecte de données, les prévisions météorologiques, la surveillance des opérations d’urgence et les télécommunications pour l’internet et la 5G en région isolée.

Une fois que Skydweller en aura terminé avec ses vols de recherche et développement, l’avion Solar Impulse intégrera un musée pour être présenté au public et continuer d’inspirer les générations futures.

— Retour sur l’épopée Solar Impulse 2 —

/// Solar Impulse 2 entre dans l’histoire en bouclant son tour du monde

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// END

visuels : Solar Impulse


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *