L’aéroport de Guadeloupe vient de publier les chiffres de trafic de la période estivale (juillet – août) qui a sans surprise été fortement impactée par les mesures sanitaires qui encadrent les voyages. L’été 2020 s’achève ainsi sur une baisse globale du trafic de 44% par rapport à 2019. 

Depuis la prudente reprise des vols transatlantiques les taux de remplissage restent encore bien inférieurs aux années précédentes et le trafic vers la Métropole affiche une baisse de 40% (- 118 000 passagers), avec un total de 167 000 passagers contre 285 000 l’an passé.

Air France, Air Caraïbes et Corsair ont progressivement augmenté les fréquences pour atteindre respectivement 11, 10 et 7 vols hebdomadaires entre Pointe-à-Pitre et Paris mais l’offre de sièges reste inférieure de 72% vs 2019 avec en plus un taux de remplissage sur la période estivale qui est passé de 90% en 2019 à seulement 73% en 2020.

A350 Air Caraïbes sur le tarmac de Guadeloupe

Le trafic passagers arrivant en Guadeloupe depuis la métropole et l’Europe reste encadré par des mesures sanitaires. Les voyageurs, qui doivent présenter une attestation sur l’honneur de non présentation de symptômes ainsi qu’un test PCR négatif datant de moins de 72h avant le départ de leur vol vers les Antilles, se heurtent en Métropole à des délais très importants pour obtenir RDV et résultats.

/// Réseau régional légèrement moins impacté

L’absence de restriction aux déplacements vers les Iles du Nord (Saint Martin Grand Case et Saint Barthélémy) a permis de limiter l’impact de la crise sanitaire sur le trafic aérien, qui affiche un recul de 10%, avec 35 000 passagers contre un peu plus de 39 000 en 2019.

Le trafic vers la Martinique et la Guyane recul de 42% (51 200 passagers contre 88 300 l’an passé) mais l’urgence sanitaire reste en vigueur en Guyane où les déplacements depuis le département restent interdits, sauf motif impérieux. Les passagers autorisés à se déplacer depuis la Guyane doivent en effet présenter un test PCR négatif de 72 heures avant leur départ. Ils sont soumis dès l’arrivée à un test PCR et doivent également observer une quarantaine de 7 jours.

/// Objectif -50% en 2020

Le trafic aérien, depuis le début de l’année en Guadeloupe, recule de 47% (contre 1,7% en février), avec un total cumulé à fin août 2020, transit inclus, d’un peu moins de 955 000 passagers contre plus de 1 795 000 passagers à fin août 2019.

Les destinations Caraïbes (hors Antilles Françaises) et Amérique du Nord restent durement impactées avec respectivement -72% et -61% de trafic. La reprise des vols vers le Canada début août restent plus que timides en raison des mesures de quarantaine imposées par le pays à l’arrivée et les liaisons vers les USA n’ont toujours pas redémarré, tout comme les vols vers les destinations Caraïbes, à quelques rares exceptions près.

Le trafic fret est également fortement affecté par la crise sanitaire, avec une baisse de volume de 24% sur les 8 premiers mois de 2020 mais le retour des capacités long-courriers depuis le mois de juillet a permis d’inverser la tendance durant l’été, avec une activité fret revenue en août à son niveau d’août 2019.

Plage de Guadeloupe

La recrudescence de l’épidémie observée actuellement en Europe n’est pas de nature à rassurer les acteurs de la destination Guadeloupe pour la prochaine saison IATA d’hiver 2020-21. L’aéroport de Guadeloupe table aujourd’hui sur une baisse globale de -50% de l’activité sur l’ensemble de l’année 2020 et espère franchir la barre du million, alors qu’il flirtait l’année dernière avec les 2,5 millions de passagers.

Separateur fin article

visuels : G.Février, Aéroport de Guadeloupe et PB

/// DERNIERS ARTICLES
[the_grid name= »ARTICLES_Live_Actu 21860 35506″

Cyber monday


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *