La semaine dernière, la ministre des Armées Florence Parly a annoncé que le groupe MBDA, leader européen dans la conception de missiles et de systèmes de missiles, développera le programme Missile Air-Sol Tactique-Futur (MAST-F) retenu comme solution d’armement air-sol pour l’hélicoptère de combat Tigre de l’armée de Terre française. 

La Direction générale de l’armement (DGA) de la France a retenu le concept MHT/MLP (Missile Haut de Trame / Missile Longue Portée) présenté par la filiale commune d’Airbus, de BAE Systems et de Leonardo, qui est basé sur les technologies du MMP, le premier missile de combat terrestre de 5ème génération en service dans le monde.

Disposant d’une architecture modulaire lui permettant une intégration sur diverses plates-formes de combat, terrestres ou aériennes, au-delà de l’hélicoptère Tigre, le MHT/MLP se caractérise par une masse inférieure de 20 % par rapport aux missiles de sa catégorie qui offre un gain de masse de près de 100 kg pour l’hélicoptère Tigre avec 8 missiles en configuration de combat au profit de l’emport de carburant.

Le missile dispose d’une portée dépassant les 8 kilomètres et peut être employé de jour comme de nuit, y compris pour des tirs au-delà de la vue directe, grâce à une liaison de données bidirectionnelle qui renvoie les images des capteurs optroniques visible et infrarouge à haute résolution du missile vers l’opérateur. Ce dernier peut ainsi choisir le point d’impact du missile sur l’objectif visé, avec la capacité, le cas échéant, de le réorienter en vol.

« L’autorité de conception du MHT/MLP étant 100 % européenne, ce programme contribuera pleinement aux objectifs d’autonomie stratégique que se sont fixées la France et l’Union Européenne.  (…) Avec près de 350 emplois par an sur les cinq prochaines années et, à terme, environ 250 emplois annuels en France pendant les 10 premières années de sa production, le développement et la production de ce nouveau missile contribueront au maintien de la base industrielle et technologique nationale, et notamment en région Centre. » a expliqué Eric Béranger, CEO de MBDA 

Implanté dans cinq pays en Europe et aux États-Unis, le groupe MBDA est codétenue par Airbus (37,5 %), BAE Systems (37,5 %) et Leonardo (25 %). Il a réalisé 3,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018 et d’un carnet de commandes de 17,4 milliards d’euros auprès de 90 forces armées clientes dans le monde.

Separateur fin article

/// La France accélère l’arrivée du H160M « Guépard » futur hélicoptère interarmées léger

visuels : V.Massé et MBDA

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

Cyber monday


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *