Le groupe aérien franco-néerlandais Air France-KLM a annoncé le 6 avril dernier les mesures de renforcement de son capital approuvées par la Commission européenne à hauteur de 4 milliards d’euros.

L’assainissement du bilan financier doit ainsi ce faire via la conversion intégrale du prêt direct de 3 milliards d’euros de l’Etat français en un instrument obligataire hybride à durée indéterminée et une augmentation de capital de plus d’1 milliard d’euros via l’émission de nouvelles actions proposées de manière prioritaire aux actionnaires. Le prêt garanti par l’État français (PGE) de 4 milliards d’euros a par ailleurs été prolongé avec une date d’échéance finale désormais fixée à 2023, alors que le PGE de l’Etat néerlandais de 2,4 milliards d’euros a une date d’échéance en 2025.

Le groupe lance ce mardi l’augmentation de son capital, au tarif de 4,84 euros par action, et espère récolter jusqu’à 1,036 milliard d’euros pour consolider ses finances. L’État français devrait participer à l’augmentation de capital à hauteur de 65% au maximum tout en maintenant sa participation inférieure à 30% du capital social et des droits de vote mais l’Etat néerlandais, qui détient 14,0% du capital social, a informé le Groupe qu’il ne souscrira pas à cette augmentation de capital.

/// Renforcement de China Eastern

La compagnie China Eastern Airlines, basée à l’aéroport international de Shanghai, est partenaire de longue date d’Air France – KLM via avec une coopération en partage de code initiée en 2000 sur l’axe Paris-Shanghai, et un premier accord de Joint Venture signé entre Air France et China Eastern Airlines en 2012, étendu en 2016 à la marque néerlandaise KLM.

En 2017, le transporteur chinois est entré au capital pour renforcer le partenariat stratégique sur le long terme. C’est donc en toute logique que les deux partenaires ont annoncé l’élargissement du périmètre de leur partenariat après que le transporteur chinois se soit engagé à souscrire à l’émission de nouvelles actions, pour devenir une position minoritaire représentant moins de 10% du capital d’Air France-KLM comme au moment de son entrée au capital.

Ce renforcement du partenariat se traduira par diverses mesures. Air France-KLM et China Eastern Airlines vont ainsi intensifier la coopération commerciale et l’étendre aux activités non commerciales liées au service au sol, au catering ou à la maintenance. Dès que les conditions seront réunies, les deux partenaires prévoient de renforcer le marché de Pékin en intégrant les routes Paris-Pékin et Amsterdam-Pékin à l’actuelle Joint Venture, a indiqué lundi le groupe Air France – KLM.

Enfin, le transporteur américain Delta Airlines, qui détient 8,8% du capital social d’Air France – KLM l’a informé qu’elle ne souscrira pas l’augmentation de capital en raison du cadre actuel de la loi CARES en vigueur aux Etats-Unis.

Separateur fin article

/// Air France KLM Martinair Cargo ouvre son centre dédié aux vaccins Covid-19

visuels : G.Février et JB.Rouer

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *